top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Le jeu géopolitique autour de Barentsburg, enclave russe dans le Grand Nord


Barentsburg, une colonie minière au cœur de l'Arctique et en territoire norvégien, abrite une population majoritairement russe et ukrainienne. Depuis le début du conflit en Ukraine, cette communauté se retrouve piégée au cœur d'un jeu géopolitique sensible.


Un tableau complexe

La ville, à l'apparence paisible et tranquille, témoigne de la cohabitation entre Russes et Ukrainiens dans un environnement où règne une quiétude relative. En été, sa population avoisine les 500 habitants, mais chute à 350 lors des hivers arctiques impitoyables. Située dans l'archipel du Svalbard, cette enclave russe constitue une particularité dans un territoire norvégien, où la majorité des habitants sont des mineurs russes et ukrainiens.


Une communauté sous tension

Depuis l'invasion de l'Ukraine, Barentsburg, malgré son apparence détachée, est désormais l'épicentre d'enjeux géopolitiques sensibles. L'espoir de paix, symbolisé par un message gravé en cyrillique sur une colline, risque d'être enseveli sous les premières neiges de l'hiver polaire, plongeant la région dans une obscurité hivernale prolongée.


Un quotidien marqué par la coexistence

Cette colonie minière, qui trouve son équilibre lors des soirées au "L'Ours Rouge", unique bar local, reflète un mode de vie hors norme, où la coexistence pacifique entre Russes et Ukrainiens demeure une réalité quotidienne. Pourtant, cette harmonie fragile pourrait être menacée par les tensions géopolitiques croissantes, positionnant Barentsburg au cœur d'une situation instable et dangereuse.

bottom of page