top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le kraken : la terreur des mers à travers les âges

Depuis des siècles, les marins redoutent les profondeurs des océans, hantées par la terreur des mers : le kraken.



Le kraken, créature mythique des légendes scandinaves médiévales, continue de fasciner et d'effrayer. Ce monstre marin aux tentacules géants est souvent associé aux calmars géants, mais sa légende va bien au-delà de simples observations animales.


Les origines de la légende du kraken

Le kraken trouve ses racines dans les légendes scandinaves. Il est décrit comme un monstre marin colossal capable de saisir les navires avec ses tentacules pour les faire chavirer. L'origine de cette créature pourrait être liée à l'observation de véritables calmars géants, dont la longueur peut atteindre de 13 à 15 mètres. Ces créatures des profondeurs ont parfois été aperçues à la surface, donnant naissance à des récits terrifiants de marins.


Descriptions anciennes et influences culturelles

Bien que le nom de kraken n'apparaisse pas dans les sagas scandinaves, des créatures similaires, comme le Hafgufa et le Lyngbakr, sont décrites dans des textes médiévaux norvégiens. Carl von Linné, dans sa première édition du "Systema Naturae" en 1735, a même classifié le kraken comme un céphalopode, bien que cette classification ait été supprimée dans les éditions ultérieures. Erik Pontoppidan, évêque de Bergen, a également largement décrit le kraken dans son "Histoire Naturelle de Norvège" (1752-1753).


Le kraken dans la littérature et les récits maritimes

Les premiers récits, comme ceux de Pontoppidan, décrivent le kraken comme une créature de la taille d'une île flottante. Le véritable danger pour les marins n'était pas le monstre lui-même, mais le tourbillon créé par sa descente rapide dans l'océan. Cependant, Pontoppidan a aussi décrit la capacité du kraken à tirer un navire vers le fond de l'océan, ajoutant une dimension encore plus terrifiante à la légende.


Jacob Wallenberg, dans son livre "Min son på galejan" (1781), a décrit le kraken comme un "crabe-poisson", entouré de poissons nourris par ses excréments, créant des tourbillons dangereux pour les navires. Les pêcheurs norvégiens prenaient souvent des risques en pêchant près du kraken, car les prises y étaient abondantes. Le monstre était parfois confondu avec des îles, ajoutant une dimension d'invisibilité et de surprise à son mythe.


Le kraken et le calmar géant

À partir du XVIIIe siècle, le kraken a été de plus en plus souvent décrit comme une créature ressemblant à un poulpe géant. En 1802, le malacologiste français Pierre Denys de Montfort a reconnu l'existence de deux types de poulpes géants, dont le "kraken-pieuvre". Montfort a même suggéré que dix navires de guerre britanniques, disparus en 1782, avaient été coulés par une pieuvre géante, une théorie qui s'est avérée fausse et qui a ruiné sa carrière.


Le kraken dans la culture populaire

Le kraken a inspiré de nombreux auteurs et poètes. En 1830, Alfred Tennyson publie un célèbre poème intitulé "The Kraken", diffusant la légende dans le monde anglophone. Ce poème a influencé Jules Verne, qui fait référence au kraken dans "Vingt mille lieues sous les mers" (1870) et dans "Les Histoires de Jean-Marie Cabidoulin" (1901). Verne décrit un calmar géant qui attaque des navires, s'inspirant directement des récits de Pontoppidan.


Le kraken est également présent dans des œuvres modernes de fantasy et de science-fiction, où il est souvent représenté comme un monstre marin gigantesque attaquant des navires. Des films comme "Pirates des Caraïbes" et des jeux vidéo comme "Assassin's Creed" ont contribué à maintenir la légende du kraken vivante dans l'imaginaire collectif.


Le kraken, qu'il soit mythe ou réalité, reste une figure emblématique des légendes maritimes. Sa représentation a évolué au fil des siècles, passant de monstre marin à crabe géant, puis à calmar géant, mais son pouvoir de fascination demeure intact. Que ce soit dans les récits des marins, la littérature ou la culture populaire, le kraken continue de hanter les océans et l'imaginaire collectif, symbole de la terreur des profondeurs et des mystères de la mer.

6 vues0 commentaire

תגובות


bottom of page