top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Le procès en appel des laboratoires Servier dans l'affaire Mediator commence.

La cour a commencé à entendre les victimes de ce médicament toxique pour le cœur et les poumons.


Le procès en appel des laboratoires Servier a commencé, suite au scandale du Mediator, ce médicament responsable de la mort de près de 2 000 personnes en France. La cour a commencé à entendre les victimes de ce médicament toxique pour le cœur et les poumons. Francisca Guardiola, l'une des victimes appelées à témoigner, a subi de graves séquelles suite à la prise du médicament en 1995.


Francisca Guardiola a commencé à prendre le Mediator en raison d'une surcharge pondérale et d'un risque de diabète. Après trois ans de prise du médicament, elle a commencé à développer des difficultés respiratoires en 2005, qui ont empiré au fil des années. Elle a dû subir une première opération du cœur pour remplacer ses valves en 2008, avant de subir une greffe de cœur trois ans plus tard. Sa vie a été complètement bouleversée par cette opération, car elle a besoin chaque jour de l'aide d'une infirmière pour les gestes du quotidien.


Francisca Guardiola témoigne de son angoisse et de son impression de ne pouvoir échapper au Mediator, car le cœur qu'elle a reçu s'est avéré être celui d'une personne ayant également pris ce médicament toxique. Ce procès en appel est une étape importante pour les victimes du Mediator, qui cherchent à obtenir justice et à faire en sorte que de telles tragédies ne se reproduisent plus à l'avenir.

Comments


bottom of page