top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le rôle du FFKM : vers un apaisement du climat électoral à Madagascar?


L'atmosphère politique à Madagascar, marquée par une montée de tension palpable, est sur le point d'atteindre son paroxysme à l'approche des élections présidentielles. Dans ce tumulte, la figure du politicien Raderanirina, récemment validé par la Haute cour constitutionnelle, refait surface après une absence notable. Sa réapparition dans ce contexte crucial pourrait-elle suggérer une manœuvre politique en coulisses?


Cependant, au-delà des mouvements et stratégies individuels, c'est le FFKM (Conseil Œcuménique des Églises Chrétiennes à Madagascar) qui se positionne en acteur majeur, cherchant à instaurer un climat d'apaisement avant le scrutin. Denis Rakotozafy, représentant du FFKM, met l'accent sur la nécessité de garantir que « les discussions ne soient pas perturbées », plaidant pour un dialogue constructif et serein. L'importance de ce message est d'autant plus grande que les élections, prévues pour les 09 novembre et 20 décembre, pourraient être sujettes à débat, voire à report.


Un point notable dans cette équation complexe est la position du Collectif des candidats. En opposition à Andry Rajoelina, ils défendent l'idée d'un report des élections. Leurs revendications vont au-delà de simples ajustements calendaires; elles touchent à une restructuration profonde des organes gouvernementaux et électoraux, notamment la commission électorale et la Haute cour constitutionnelle. Leur démarche soulève une question cruciale : est-ce une mesure nécessaire pour garantir des élections équitables, ou une stratégie pour gagner du temps et repositionner leurs pions?


L'implication du FFKM dans cette situation témoigne de la complexité du paysage politique malgache. Cette organisation, avec sa démarche pacifiste, peut-elle réellement conduire à un consensus entre les différentes parties prenantes? Ou est-ce que sa voix sera noyée dans le tumulte des intérêts partisans?


Les semaines à venir seront décisives pour Madagascar. L'enjeu est clair : assurer des élections paisibles et équitables, dans un contexte où la stabilité politique du pays est en jeu. Le FFKM, avec sa position d'intermédiaire, aura un rôle déterminant à jouer dans la quête de cet équilibre précaire.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page