top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le système i-Report : la CENI s'arme numériquement contre la fraude électorale


La Commission électorale nationale indépendante (CENI) mise sur la technologie pour restaurer sa crédibilité ébranlée en introduisant "i-Report", un outil numérique conçu pour minimiser les fraudes durant les élections. Cependant, dans un contexte de suspicion généralisée à son égard, la question reste ouverte : la transparence technologique suffira-t-elle à dissiper les doutes?


i-Report : un bouclier numérique contre la fraude

Dans une quête pour garantir la transparence et l'équité du processus électoral, la CENI, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), lance i-Report. Cette plateforme numérique est perçue comme un mécanisme d’alerte rapide, où les équipes autorisées (issues notamment de la CNIDH, du CMF/CNOE, de SAFIDY, et de la CENI) peuvent signaler toute irrégularité électorale pour une analyse et une résolution rapides et adéquates. Ce système a été mis en place dans l’objectif de prévenir et remédier aux potentiels écueils et manipulations durant les élections, offrant ainsi un mécanisme de surveillance et de réponse en temps réel.


Scepticisme et questions de confiance

L’ombre du doute plane sur la CENI suite aux remous liés à son indépendance et sa transparence, notamment avec les critiques émises par l’opposition et par la mission d’observation électorale de l’Union Européenne en 2022. La présence de personnalités affiliées au pouvoir au sein de la commission a notamment été pointée du doigt. Dans ce contexte, le lancement de i-Report se présente comme une tentative de regagner la confiance perdue, mais aussi comme un défi de prouver l’impartialité et l’efficacité du système.


Sécurité, accessibilité et viabilité de i-Report

Bien que i-Report soit conçu pour être un bouclier contre les fraudes, des questions se posent concernant sa sécurité, sa fiabilité, et surtout, sa manipulation potentielle. Comment s'assurer que la plateforme elle-même est à l'abri de toute interférence ou manipulation? Comment la confidentialité des données sera-t-elle garantie? Et jusqu'à quel point cet outil technologique sera-t-il accessible et utilisable par les équipes sur le terrain, notamment dans les zones reculées ou moins développées du pays?


Droit de regard et limites du pouvoir de la CENI

Alors que la CENI assure qu'elle transmettra tout acte de fraude ou infraction aux autorités judiciaires, il est important de noter que la commission elle-même n'a pas le pouvoir de résoudre ou de juger les litiges électoraux. Cela soulève une autre couche de complexité dans la lutte contre la fraude électorale: même avec une plateforme comme i-Report, jusqu'où s'étend réellement l’influence de la CENI dans la garantie d'une élection libre et équitable?



Entre technologie et transparence, un équilibre à trouver

La CENI, en se dotant d’un outil comme i-Report, signale une volonté de s'aligner avec les standards internationaux de transparence et de surveillance électorale. Cependant, l'efficacité de cet outil et la restauration de la confiance envers la commission résident dans une mise en œuvre transparente, inclusive et sécurisée de cette technologie. La voie vers des élections crédibles et équitables demeure semée d'embûches, où la technologie pourrait être un allié précieux, pourvu que son utilisation soit guidée par l’intégrité et la véritable indépendance.

6 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

ความคิดเห็น

ได้รับ 0 เต็ม 5 ดาว
ยังไม่มีการให้คะแนน

ให้คะแนน
bottom of page