top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les États se mobilisent à Paris en faveur de la "solidarité climatique"

Une réunion historique réunit une cinquantaine de chefs d'État et de gouvernement à Paris pour imaginer un nouveau système financier mondial axé sur la solidarité climatique et la lutte contre la pauvreté.

Une réunion de grande envergure réunira une cinquantaine de chefs d'État, des représentants d'institutions internationales et de la société civile à Paris, les 22 et 23 juin, à l'initiative d'Emmanuel Macron. L'objectif de cette rencontre est de concevoir un nouveau système financier mondial afin de renforcer la capacité des États les plus vulnérables à faire face aux défis du dérèglement climatique et de la pauvreté. Il s'agit d'une manifestation de solidarité des pays riches envers les nations les plus exposées aux conséquences du dérèglement climatique. Les participants, parmi lesquels figurent des chefs d'État et de gouvernement, des représentants des institutions financières internationales, des acteurs du secteur privé, des experts en climat et des membres de la société civile, se réunissent dans le but ambitieux de "construire un nouveau contrat entre le Nord et le Sud", selon les termes de l'Élysée. Cette initiative avait été annoncée par le président français après la COP27 en novembre 2022, où un accord historique avait été conclu pour la création d'un fonds de réparation des dommages climatiques subis par les pays pauvres.


Au fil des mois, les enjeux ont évolué face aux impacts cumulés de la pandémie de Covid-19, du conflit en Ukraine et du dérèglement climatique, tandis que les pays du Sud font face à une inflation galopante. Ainsi, lors de cette réunion au palais Brongniart, les participants tenteront de jeter les bases d'une refonte complète du système financier mondial en adaptant les institutions héritées de Bretton Woods - le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale - aux défis actuels. Dans une tribune publiée dans Le Monde, treize dirigeants politiques, parmi lesquels Emmanuel Macron, Joe Biden, le chancelier allemand Olaf Scholz, la Première ministre de la Barbade Mia Mottley, le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, ont affirmé leur engagement à "prendre des mesures concrètes" pour une transition écologique juste et solidaire, soulignant l'urgence de renforcer le système financier pour le bien des populations et de la planète.

2 vues0 commentaire

ความคิดเห็น

ได้รับ 0 เต็ม 5 ดาว
ยังไม่มีการให้คะแนน

ให้คะแนน
bottom of page