top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Les anciens colons du Goush Katif en Israël : l'espoir d'un retour dans la bande de Gaza


Depuis leur évacuation en 2005 de la bande de Gaza par décision de l'ancien Premier ministre Ariel Sharon, une fraction des Israéliens qui vivaient dans le Goush Katif envisage sérieusement de réintégrer cette région. Longtemps associée à l'extrême droite, cette idée gagne actuellement en popularité, notamment en période de conflit. À Shomria, une communauté religieuse du sud d'Israël proche de la Cisjordanie, Dodi Raisch, vêtu d'une kippa et de tsitsit, évoque régulièrement la bande de Gaza. Ce sexagénaire a résidé dans l'une des vingt-et-une colonies juives illégalement établies dans le sud du territoire palestinien, regroupées dans le "Goush Katif" (signifiant "coin des récoltes" en hébreu). De 1986 à 2005, il a dirigé la communauté agricole d'Atzmona, avant l'évacuation de la zone ordonnée par Ariel Sharon.


Dans leur nouveau village, où une cinquantaine de familles ont décidé de s'installer dès 2006, tout évoque leur vie passée : l'école, la bibliothèque et le mouvement de jeunesse portent tous le nom "Atzmona", en référence à la bande de Gaza. Les rubans orange, symboles du mouvement d'opposition à l'évacuation des colons en 2005, sont encore visibles sur certaines voitures.


L'aspiration au retour : entre souvenirs et symbolisme

Pour ces anciens résidents du Goush Katif, le retour évoque des souvenirs profonds et un attachement symbolique à leur ancienne vie en bande de Gaza. Même après des années, les institutions et symboles portent les marques de cette période, témoignant d'une volonté de préserver leur identité malgré la rupture géographique imposée.


Défis et perspectives de retour

Le désir de retour des anciens colons du Goush Katif en bande de Gaza soulève des défis complexes, notamment sur le plan politique et géopolitique. Cependant, pour ces familles, la réinstallation représente un espoir de renouer avec leur passé et leur identité, malgré les obstacles potentiels.


La volonté persistante de certains anciens colons du Goush Katif de retourner dans la bande de Gaza témoigne de liens émotionnels et identitaires forts avec cette région, malgré les événements passés. Ce désir, bien que complexe et potentiellement difficile à réaliser, reflète leur attachement à leur communauté et leur histoire, symbolisés par le maintien des symboles et institutions caractéristiques de leur vie dans le Goush Katif.


bottom of page