top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les greffes de rein de porc font un pas de géant

Un pas de géant dans les greffes xénogéniques : un rein de porc fonctionne pendant 32 jours chez l'homme!


Des chercheurs de l'Inserm, de l'université Paris Cité et de l'hôpital Necker ont joué un rôle essentiel dans la compréhension des mécanismes de rejet de greffes xénogéniques. Aux États-Unis, une équipe de l'hôpital NYU Langone à New York a annoncé une avancée remarquable : un rein de porc génétiquement modifié a fonctionné pendant 32 jours après transplantation chez un homme en état de mort cérébrale. C'est le record actuel pour ce type de greffe.


Le potentiel des xénogreffes, où un organe est transplanté d'une espèce à une autre, est considéré comme une réponse prometteuse à la pénurie d'organes. Cependant, le risque de rejet est élevé. En général, ce rejet se produit lorsque le système immunitaire du patient identifie l'organe greffé comme une menace et commence à l'attaquer.


Pour minimiser ce risque, le porc donneur a été génétiquement modifié, en utilisant des techniques d'édition du génome pour supprimer un gène spécifique susceptible de déclencher une réponse immunitaire chez l'homme. Ces porcs, nommés GalSafe par la société Revivicor, sont élevés dans des conditions ultra-hygiéniques pour éliminer la possibilité de transmission de maladies.

2 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page