top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les implications de la destitution de Kevin McCarthy pour le soutien américain à l'Ukraine


Aux États-Unis, une récente destitution du chef républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a des répercussions sur le soutien américain à l'Ukraine. Les querelles internes au sein du Parti républicain ont conduit à son éviction, les opposants lui reprochant d'avoir négocié un budget provisoire avec les démocrates pour éviter un shutdown. De plus, le républicain Matt Gaetz l'accuse d'avoir conclu un "accord secret" avec le président Joe Biden concernant un financement potentiel pour l'Ukraine. L'aile droite du Parti républicain s'oppose fermement à l'octroi de fonds supplémentaires à l'Ukraine, arguant que cet argent devrait être consacré à la gestion de la crise migratoire à la frontière américano-mexicaine.


L'assurance de Joe Biden quant au soutien américain à l'Ukraine

Dès mardi, le président Joe Biden a cherché à rassurer les alliés des États-Unis concernant la continuité du soutien américain à l'Ukraine. Une conférence téléphonique a été organisée pour "coordonner la suite de l'aide à l'Ukraine", selon la Maison Blanche. Le département de la Défense a également publié un communiqué rappelant que des fonds importants étaient disponibles pour l'Ukraine, notamment pour l'équipement militaire. Cependant, il a souligné la nécessité d'une action du Congrès pour garantir la poursuite du soutien.


Les chiffres de l'aide militaire à l'Ukraine

Selon le Center for Strategic & International Studies (CSIS), l'aide militaire à l'Ukraine atteint en moyenne 86 millions de dollars par jour, soit 2,7 milliards de dollars par mois. Cette aide est essentielle pour l'Ukraine, qui fait face à des défis sécuritaires importants dans l'est du pays. Le maintien de cette assistance dépendra en grande partie de la volonté du Congrès de prendre des mesures pour assurer sa continuité.


L'avenir de la Chambre des représentants

La destitution de Kevin McCarthy signifie que la Chambre des représentants restera sans président pendant au moins une semaine. Des républicains prévoient de se réunir le 10 octobre pour discuter des candidats potentiels pour succéder à McCarthy, avec un vote prévu le 11 octobre. Parmi les prétendants figurent Steve Scalise, Tom Emmer, Jim Jordan, Byron Donalds et Patrick McHenry. Un groupe d'élus républicains, connu sous le nom de "Républicains pour l'Ukraine", a élaboré un tableau de bord évaluant la position des membres du Grand Old Party sur l'Ukraine, de "A" (pour "excellent", en faveur du soutien à Kiev) à "F" (pour "très mauvais", votant généralement contre les mesures de soutien). Ce classement pourrait influencer le choix du prochain président de la Chambre des représentants et avoir des implications sur la politique étrangère américaine envers l'Ukraine.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page