top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les indépendants bousculent les législatives

Face à la domination des grands partis, les candidats indépendants veulent prouver qu'ils ont aussi une voix qui compte.



Les élections législatives à Madagascar voient émerger une nouvelle dynamique où les candidats indépendants cherchent à se faire entendre face aux grands partis établis.


Les candidats indépendants en avant

Face aux grands partis comme l’Irmar, Firaisankina, et Kolekitifa, les candidats indépendants montent au créneau pour défendre leur légitimité. Hier, à Tsimbazaza, une vingtaine de candidats et députés indépendants en poste se sont réunis pour rencontrer la presse. Parmi eux, Marco Tsaradia (Ampanihy Ouest), Nicolas Randrianasolo (Betroka), Nakany Charly (Beroroha), Hubert Rakotoson (Mahanoro), ainsi que plusieurs candidats indépendants en tête dans leurs circonscriptions respectives telles que Tsiroanomandidy, Antsalova, et Ambalavao Tsienimparihy.


L'absence de soutien des grands partis

Ces candidats indépendants font face à des défis uniques. Contrairement aux candidats des grands partis, ils ne disposent pas des mêmes ressources ni des mêmes moyens de pression pour garantir leur élection. « Nous ne sommes pas issus des grands partis. Nous n’avons pas de moyens de pression pour nous faire élire. En tant qu’indépendants, nous demandons seulement à la Ceni et à la HCC de protéger le choix de la population », a déclaré Nicolas Randrianasolo de Betroka. Cette déclaration met en lumière le déséquilibre des forces en présence et les difficultés rencontrées par les indépendants.


L'appel à la protection du choix populaire

Les candidats indépendants appellent à une protection stricte du vote populaire. Ils demandent à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) d'assurer que les résultats reflètent fidèlement la volonté des électeurs. En attendant les résultats officiels, ces indépendants espèrent que leurs voix seront entendues et respectées. Cette démarche montre leur détermination à se battre pour une représentation équitable, malgré les obstacles.


L'impact potentiel des indépendants

Si les candidats indépendants réussissent à obtenir un nombre significatif de sièges, ils pourraient changer la donne politique à Madagascar. Leur indépendance par rapport aux grands partis pourrait leur permettre de défendre des intérêts plus diversifiés et de représenter des voix souvent négligées. Le succès des indépendants pourrait également encourager une participation plus active et variée dans la politique malgache, stimulant ainsi une démocratie plus dynamique et inclusive.


La diversité des candidats indépendants

Les profils des candidats indépendants sont variés et reflètent une large gamme de préoccupations locales. Par exemple, Marco Tsaradia à Ampanihy Ouest, Nicolas Randrianasolo à Betroka, et Nakany Charly à Beroroha, tous mettent en avant des priorités spécifiques à leurs régions respectives. Cette diversité est une force, car elle permet une représentation plus nuancée et locale au sein de l'Assemblée nationale. Les indépendants peuvent ainsi aborder des problématiques locales avec une perspective directe et engagée.


L'avenir des indépendants en politique

Les résultats des élections législatives seront déterminants pour l'avenir des candidats indépendants à Madagascar. Si ces derniers parviennent à obtenir des sièges, cela pourrait marquer un tournant dans la politique malgache, où la domination des grands partis serait remise en question. Les succès des indépendants pourraient inspirer davantage de citoyens à s'engager politiquement en dehors des structures traditionnelles, enrichissant ainsi le paysage politique du pays.


Les candidats indépendants ont le potentiel de redéfinir le paysage politique malgache en apportant une voix diversifiée et représentative. Leur succès ou échec aux élections législatives sera crucial pour l'avenir de la démocratie à Madagascar.

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page