top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Les pays du golfe redéfinissent leur influence au FMI et sur l'agenda mondial


La récente assemblée annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui s'est tenue à Marrakech en octobre, a mis en lumière la montée en puissance des pays du Golfe sur l'agenda politique international. Les représentants de cette région ont occupé une place prépondérante lors des discussions et tables rondes, affirmant ainsi leur volonté de peser davantage dans les décisions et orientations de ces institutions majeures.


Renforcement de l'influence et des contributions financières

Lors de ces rencontres, les ministres des finances du Qatar et de l'Arabie saoudite ont eu l'opportunité de s'exprimer sur des sujets cruciaux. Ali Bin Ahmed Al Kuwari du Qatar a souligné l'engagement de son pays en faveur de la stabilité financière mondiale, mettant en avant son soutien à l'Argentine pour honorer ses engagements envers le FMI. De son côté, Mohammed Al-Jadaan d'Arabie saoudite a été contacté pour discuter de la crise de la dette des nations pauvres, partageant ses perspectives aux côtés des hauts responsables du FMI et de la Banque mondiale.


Implantation d'un bureau régional et nouvelle approche stratégique

Un accord historique signé en octobre 2022 va permettre à Riyad, la capitale saoudienne, d'accueillir le premier bureau du FMI dans la région. Cette décision souligne l'engagement croissant des pays du Golfe envers l'institution. Par ailleurs, ces pays renforcent leur implication en contribuant financièrement à des fonds spécifiques tels que la facilité pour la résilience et la durabilité, ainsi qu'au guichet « chocs alimentaires », visant à soutenir les nations à faible revenu.


Évolution stratégique et priorités réorientées

Une nouvelle stratégie émerge également de cette dynamique. Mohammed Al-Jadaan, lors du Forum économique de Davos en janvier, a clairement exposé un changement de politique : passant d'un modèle de dons et de prêts sans conditions à une approche axée sur la collaboration avec les institutions multilatérales. Cette évolution implique dorénavant un appel aux pays bénéficiaires à entreprendre des réformes, marquant ainsi un tournant significatif dans la façon dont les pays du Golfe apportent leur soutien international.


Vers une visibilité et une influence internationales accrues

Cette tendance met en lumière la volonté croissante des pays du Golfe de jouer un rôle prépondérant sur la scène mondiale. Leur volonté de canaliser leur aide par le biais du FMI tout en souhaitant être des acteurs plus engagés et influents sur les enjeux mondiaux majeurs dénote une stratégie géopolitique ambitieuse et une volonté de contribuer activement aux discussions et actions internationales.

bottom of page