top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les revenus du canal de Suez en Égypte atteignent un niveau record de 8,6 milliards d'euros

L'Égypte a enregistré un succès financier majeur alors que le canal de Suez a généré des revenus records de 8,6 milliards d'euros au cours de l'année fiscale 2022-2023.

Le canal de Suez a généré des revenus sans précédent pour l'État égyptien au cours de l'exercice fiscal 2022-2023, s'élevant à environ 8,6 milliards d'euros, selon Oussama Rabie, président de l'Autorité du canal de Suez (SCA). Cette performance représente une augmentation de 35% par rapport aux 6,4 milliards d'euros enregistrés l'année précédente. Cette croissance exceptionnelle est attribuée à l'ouverture d'une nouvelle section en 2014 et 2015, qui a facilité le passage des convois et réduit le temps de transit des navires. Ce projet majeur fait partie des initiatives ambitieuses lancées par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui ont absorbé une part considérable des ressources financières du pays ces dernières années. Le canal de Suez, qui représente environ 10% du commerce maritime mondial, est une source vitale de revenus en devises pour l'Égypte, confrontée à une grave crise économique.


En mars 2021, l'Ever Given, un porte-conteneurs géant, s'était échoué dans le canal, bloquant pendant plusieurs jours la voie de navigation entre l'Europe et l'Asie. Cette perturbation majeure avait entraîné d'importantes pertes pour le commerce maritime mondial, estimées à plusieurs milliards de dollars par jour. Cette situation a souligné davantage l'importance stratégique du canal de Suez dans les échanges commerciaux mondiaux. Consciente de cette valeur, l'Égypte a augmenté régulièrement les taxes et les frais de passage imposés aux navires empruntant cette voie cruciale reliant la mer Rouge à la mer Méditerranée.


Malgré ces succès financiers, l'Égypte fait face à des défis économiques considérables, avec un niveau élevé de dette extérieure et une crise économique persistante. Le pays a obtenu son quatrième prêt du Fonds monétaire international en décembre 2022, mais les fonds accordés, d'un montant de trois milliards de dollars répartis sur quatre ans, sont insuffisants compte tenu des besoins financiers urgents. La dette du pays s'élève à 42 milliards de dollars pour la seule année 2022-2023. Malgré les pressions pour une nouvelle dévaluation de la monnaie égyptienne, le président Sissi s'est montré réticent, soulignant la nécessité de protéger la sécurité nationale et les intérêts du peuple égyptien face à de tels ajustements économiques.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page