top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les stratégies d'Israël et du Hamas concernant les otages : analyse d'Etienne Dignat


Etienne Dignat, politiste et chercheur associé au Centre de recherches internationales (CERI) CNRS-Sciences Po, livre ses observations sur les tactiques d'Israël et du Hamas en matière de prise d'otages. Dans un entretien au « Monde », il aborde les dilemmes complexes auxquels sont confrontées les démocraties lorsqu'elles doivent négocier – ou non – avec des groupes terroristes.


Contextualisation de la situation

Dignat, auteur de "La Rançon de la terreur", s'appuie sur des recherches approfondies réalisées dans sept pays, auprès de divers acteurs tels que les services de renseignement, les négociateurs et les anciens otages. Il décrypte la situation d'Israël qui, malgré une expérience tragique avec les prises d'otages, fait face à des enlèvements d'une ampleur inédite. En particulier, il a mis en lumière l'échange historique de 1 027 prisonniers palestiniens contre le soldat Gilad Shalit en 2011, aujourd'hui remis en perspective avec les récentes prises d'otages du 7 octobre.


Raisons derrière les choix d'Israël

Dignat identifie plusieurs raisons qui expliquent le changement de dynamique dans les négociations. D'une part, le nombre actuel d'otages palestiniens est bien inférieur, rendant impossible le maintien du même ratio de libération observé lors de l'échange Shalit. D'autre part, la société israélienne reste marquée par cet échange massif, redoutant de libérer des prisonniers potentiellement dangereux, certains ayant repris un rôle actif au sein du Hamas après leur libération.


Évolution des dynamiques et décisions politiques

L'invasion terrestre de Gaza a également modifié l'équation. À l'époque de la captivité de Shalit, le Hamas pouvait retenir un seul otage, tandis qu'aujourd'hui, sous les frappes constantes d'Israël sur Gaza, la situation est bien différente. Cette évolution a un impact significatif sur la manière dont les négociations sont menées et sur les décisions politiques prises par Israël.


Les analyses d'Etienne Dignat révèlent la complexité des dynamiques politiques et sociales entourant les prises d'otages entre Israël et le Hamas. Ces événements mettent en lumière les dilemmes et les tensions persistantes auxquelles sont confrontées les démocraties lorsqu'elles sont confrontées à de telles situations, exigeant des choix délicats et stratégiques pour la sécurité nationale et la stabilité régionale.

3 vues0 commentaire

Коментарі

Оцінка: 0 з 5 зірок.
Ще немає оцінок

Додайте оцінку
bottom of page