top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les syndicats appellent Emmanuel Macron après une mobilisation historique en France

Avec 3,5 millions de manifestants, la sixième journée de grève pour les retraites en France a été un succès selon la CGT, tandis que le ministère de l'Intérieur recense 1,28 million de personnes dans les rues, comparé à 1,27 million lors de la journée du 31 janvier. Alors que l'intersyndicale appelle à une nouvelle mobilisation le 11 mars, certains prévoient de joindre féminisme et lutte sociale lors de la Journée internationale des droits des femmes le lendemain.


La manifestation parisienne contre la réforme des retraites a pris fin peu avant le début de l'examen du report de l'âge légal de départ à la retraite par les sénateurs, marquant la fin de la sixième journée de mobilisation très suivie partout en France. Les chiffres de la participation varient, avec 700 000 manifestants selon la CGT et 81 000 selon la préfecture. Des heurts ont éclaté entre manifestants violents et la police à Paris, Nantes, Lyon et Rennes, tandis que le taux de grévistes a légèrement diminué chez les cheminots et les enseignants. Des blocages ont également eu lieu dans les universités et les lycées, avec des coupures d'électricité dans le nord du pays et des expéditions de carburants bloquées dès mardi matin à la sortie de toutes les raffineries, selon les syndicats.


Les syndicats ont qualifié la journée de mobilisation sociale contre la réforme des retraites du gouvernement Borne de « historique », et ont appelé à être reçus en urgence par le président Emmanuel Macron, dénonçant son silence comme un « grave problème démocratique ». L'Élysée n'a pas répondu directement à cette requête des syndicats, mais a affirmé que la porte de l'exécutif était toujours ouverte pour discuter de la réforme. L'intersyndicale a appelé à une nouvelle journée de mobilisation le samedi 11 mars et à une nouvelle mobilisation interprofessionnelle dès la semaine prochaine. Le gouvernement espère un vote au Sénat d'ici dimanche et envisage « un vote le 16 mars » dans les deux chambres. La journée de mobilisation a également vu le lancement ou la poursuite de grèves reconductibles dans des secteurs-clés tels que les transports, les raffineries, l'énergie, le commerce et les déchets.

3 vues0 commentaire

Hozzászólások

0 csillagot kapott az 5-ből.
Még nincsenek értékelések

Értékelés hozzáadása
bottom of page