top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Les Tsimihety : une identité forte malgré les influences extérieures.

Les Tsimihety, également connus sous le nom de "ceux qui ne se coupent pas les cheveux", sont l'un des groupes ethniques les plus nombreux à Madagascar.


Les Tsimihety sont un peuple du nord de Madagascar qui ont instauré un système politique original dans lequel le roi n'avait pas sa place. Les Maroandriana, également appelés Fanjakana Marosaina des Andriambaloambitelopolo, constituaient l'État des Multiples Pavillons des Trente-Huit Nobles. Ce système politique a été fondé par le Mpanazary Rona, qui était à la fois chef religieux et politique, inspiré par des révélations divines.

Le fanjakana Marosaina traduisait un pouvoir collégial, où les décisions politiques étaient prises après délibération par le conseil des sojabe (anciens). Rien ne se décidait sans passer par le conseil des Andriambaloambitelopolo (les Trente-Huit Nobles), qui veillaient sur la loi du hazary 2 composée de dix articles (didy folo-karazany). Les Andriambaloambitelopolo étaient les gardiens du drapeau (mpitam-body saina) dans le pays. Le pouvoir religieux était confondu avec le pouvoir politique, et le choix du chef mpanazary se faisait par sa capacité politique.

L'État tsimihety du Manjakamarosaina ou des Andriambaloambitelopolo a pu faire parler de forme républicaine avant l'heure, puisqu'il constitue une alternative historique à l'institution de la monarchie. Un système d'organisation politique de ce type a été gardé jusqu'à la veille de la colonisation française, y compris à travers la période d'occupation merina. Le premier président de la République malgache, Philibert Tsiranana, était d'origine tsimihety.

104 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page