top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Lien entre l'extrême droite et la crise écologique : un cercle vicieux alarmant


L'actualité politique récente en France expose une radicalisation croissante de la vie publique, marquée par l'adoption imminente de la loi sur l'immigration et l'approche envisagée de la « préférence nationale » dans la législation française. Ces événements cristallisent l'extrême droitisation de l'arène politique, signalant des tendances qui évoquent la fascisation de la société. Les positions alarmantes et les signaux d'alerte ne cessent de s'accumuler, témoignant d'une convergence inquiétante entre les différentes droites politiques.


Lien entre nationalisme identitaire et discours populiste sur l'environnement

Le nationalisme identitaire, axe central de l'idéologie du Rassemblement national (RN) et de Reconquête !, s'associe désormais à une rhétorique populiste touchant la question environnementale. Cette tendance, observable depuis quelques années, se répercute dans le discours politique de l'extrême droite, influençant également les conservateurs vers une posture populiste sur les questions écologiques. Cette évolution se caractérise par la simplification, la démagogie, le déni et l'inaction face aux défis environnementaux.


Influence de l'extrême droite sur la scène politique européenne

À différentes échelles, cette influence se fait sentir, notamment au niveau communautaire. Au Parlement de Strasbourg, les droites européennes, sous l'influence de leurs branches les plus extrêmes, ont entravé plusieurs initiatives clés du Pacte vert ces dernières années. En France, les investigations de Clément Guillou dans Le Monde ont mis en lumière la construction d'une doctrine environnementale réduite par le RN, mêlant agrarisme, localisme et un certain climatoscepticisme, accompagné d'une indulgence envers les pollueurs locaux.


Conséquences pour l'environnement et l'avenir politique

Ces tendances sont alarmantes, car elles suggèrent une dérive idéologique où l'extrême droite instrumentalise les questions environnementales à des fins nationalistes et populistes. Cette manipulation idéologique menace les efforts en faveur de la lutte contre la crise climatique et suscite des préoccupations quant à l'orientation future des politiques environnementales, soulignant la nécessité d'une vigilance accrue pour garantir une approche sérieuse et scientifique face aux défis écologiques majeurs.

bottom of page