top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Lutte contre la pauvreté dans le Sud de Madagascar : entre paradoxes et opportunités

Découvrons comment le paradoxe du Sud de Madagascar, riche en ressources minières mais touché par une pauvreté endémique, souligne le besoin urgent d'un plan de développement inclusif et durable.



Le Sud de Madagascar est une région riche en ressources minières et pourtant minée par la pauvreté. Selon le dernier rapport de la Banque mondiale, cette région historiquement marginalisée continue de lutter pour sortir de la spirale de la pauvreté, tandis que des opportunités prometteuses émergent dans le secteur minier.


Un paradoxe criant dans le Sud

Le paradoxe dans le Sud de Madagascar est saisissant. À Toliara, des jeunes se retrouvent poussés vers des emplois précaires, comme les cyclo-pousses, malgré leur proximité avec des filières minières florissantes. La Banque mondiale souligne le potentiel inexploité de la région, tout en mettant en évidence les opportunités économiques que pourrait apporter une relance de l'investissement dans le secteur minier.


Des régions oubliées du développement

Historiquement mises à l'écart des initiatives de développement, les régions méridionales présentent les niveaux de pauvreté les plus élevés du pays. Le rapport estime que 91 % de la population dans le Sud vit sous le seuil de pauvreté, principalement en raison d'un sous-investissement chronique du gouvernement central. La dépendance vis-à-vis de l'agriculture et de la pêche de subsistance rend ces régions particulièrement vulnérables aux chocs naturels, en particulier les sécheresses, qui ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19.


La cartographie de la pauvreté

Dans sa cartographie, la Banque mondiale place le Sud en tête des régions les plus pauvres, alors que le Nord bénéficie de plus faibles niveaux de pauvreté grâce à l'essor du tourisme et de la production de vanille. L'Est est fragilisé par les cyclones fréquents, tandis que la région d’Analamanga, malgré ses faibles taux de pauvreté, affiche des inégalités croissantes. La pauvreté urbaine s’est intensifiée, atténuant les disparités à l'échelle nationale.


Un potentiel minier inexploité

La Banque mondiale insiste sur l'importance stratégique du secteur minier pour lutter contre la pauvreté. Les réformes récentes dans ce domaine pourraient catalyser une croissance significative. Pourtant, les ressources minières du Sud restent largement inexploitées, souvent pour des raisons politiques plutôt qu'économiques. Un exemple frappant est celui du projet d'extraction d'ilménite, bloqué depuis des années malgré son potentiel socio-économique.


Un appel à l'action

Le rapport de la Banque mondiale appelle l'État malgache à prendre des mesures courageuses pour exploiter les ressources naturelles du Sud et relancer des projets d'investissement minier. La région ne doit plus être ignorée par les régimes successifs. Une mobilisation stratégique du secteur minier pourrait être la clé pour sortir le Sud de Madagascar de son état de pauvreté chronique.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page