top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Lutte contre le blanchiment à Madagascar: une urgence nationale


L'assaut contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme à Madagascar prend une nouvelle dimension à l'approche des périodes électorales. La formation initiée entre le 19 et le 21 septembre au Samifin d'Ambohijanaka en témoigne. L'enjeu est majeur : il s'agit de sécuriser l'économie malgache, tout en respectant les obligations internationales du pays.


L'événement, axé sur la "supervision basée sur les risques", a été dirigé par deux experts du Groupe de l’Afrique de l’est et du sud pour la lutte contre le blanchiment d’argent (ESAAMLG). Ciblant les professions juridiques et comptables, il s'agissait de consolider leurs compétences dans la détection et la prévention du blanchiment. Ces professionnels sont en première ligne dans cette bataille : leurs actions déterminent en grande partie l'efficacité du système de surveillance et de régulation.


Le choix de la "supervision" comme axe central n'était pas fortuit. Comme l'a souligné Mamitiana Rajaonarison, directeur général du Samifin, une supervision solide est le pilier de toute stratégie de lutte efficace contre le blanchiment. Elle garantit non seulement la détection des activités illicites, mais également leur prévention et leur sanction.


L'initiative, financée par le projet AML-CFT ESCAY, s'inscrit dans une dynamique plus vaste de renforcement des capacités nationales dans ce domaine. Elle est l'aboutissement d'une évaluation réalisée en décembre 2022. Madagascar, en tant que membre de l'ESAAMLG et donc sous l'égide du Groupe d’Action Financière (GAFI), se doit d'adopter et de suivre les recommandations de ce dernier. Mais le chemin est encore long. Depuis 2018, Madagascar figure parmi les pays sous surveillance accrue de l'ESAAMLG, preuve des manquements constatés vis-à-vis des normes internationales.


Plus inquiétant encore, le classement de la Grande île en février dernier dans le top 5 des pays à risque selon l'indice AML témoigne de la gravité de la situation. Avec une note alarmante de 7,59 sur 10, la nécessité d'une intervention rapide et efficace n'a jamais été aussi urgente.


La lutte contre le blanchiment n'est pas seulement une question de conformité internationale, c'est avant

11 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page