top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Lutte contre les trafics d’espèces sauvages : mise en place d’une task force internationale

Une nouvelle task force internationale est créée pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages, suite aux démarches du ministre malgache de l’Environnement en Thaïlande.



Le déplacement du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Max Fontaine, en Thaïlande commence à porter ses fruits. Cette mission a permis de mettre en place une task force internationale pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages et rapatrier des animaux saisis.


Une coopération internationale renforcée

Lors de sa visite en Thaïlande, Max Fontaine a rencontré plusieurs autorités thaïlandaises dans le but de coordonner les efforts pour rapatrier 48 lémuriens et 1079 tortues saisis en mai dernier. Cette mission a conduit à la création d’une task force internationale impliquant diverses entités, dont les autorités thaïlandaises et Interpol. Le principal objectif de cette task force est d’élucider cette affaire et de rapatrier les animaux dans leur environnement naturel.


Objectifs de la mission

Max Fontaine a exprimé la volonté du gouvernement malgache de lutter activement contre le trafic d’espèces sauvages. « Notre objectif principal est le retour de ces animaux dans leur environnement naturel », a-t-il déclaré. Il a également souligné l’importance de ramener ces espèces endémiques à Madagascar. Selon l’accord conclu entre les deux pays, le rapatriement des animaux saisis est prévu d’ici la fin du mois de juillet.


Les défis du trafic d’espèces sauvages

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable a constaté une augmentation du trafic d’espèces animales sauvages, principalement due à la demande internationale croissante. Le caractère endémique de nombreuses espèces malgaches rend ces animaux particulièrement prisés sur le marché noir. L’Asie du Sud-Est est identifiée comme un carrefour majeur pour ce trafic, nécessitant une coopération internationale accrue pour le combattre efficacement.


Renforcement des actions nationales et internationales

Outre les efforts de coordination internationale, le ministère malgache redouble d’efforts pour collecter des informations et mener des enquêtes approfondies afin de démanteler les réseaux de trafiquants. Lors de la rencontre entre Max Fontaine et le ministre thaïlandais de la Justice, les avancées réalisées par le ministère malgache de la Justice ont été communiquées. Ces efforts visent à renforcer la coopération entre les deux pays et à garantir le succès des enquêtes en cours.


Une stratégie globale pour la protection des espèces

La création de cette task force internationale marque une étape cruciale dans la lutte contre le trafic d’espèces sauvages. En unissant les forces de plusieurs entités et en renforçant la coopération internationale, Madagascar et la Thaïlande montrent leur engagement à protéger les espèces en danger. Cette approche globale est essentielle pour assurer la conservation des espèces endémiques et préserver la biodiversité.


La mise en place d’une task force internationale pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages représente une avancée significative dans la protection des espèces endémiques de Madagascar. Grâce à une coopération renforcée et des efforts concertés, le rapatriement des animaux saisis en Thaïlande est en bonne voie. Cette initiative montre l’importance d’une action coordonnée à l’échelle internationale pour combattre efficacement le trafic d’espèces sauvages et protéger notre patrimoine naturel.

4 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page