top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Macky Sall réclame des mesures pour protéger l'ordre public au Sénégal

Le président du Sénégal, Macky Sall, a exigé des mesures pour protéger l'ordre public, face aux troubles qui secouent le pays depuis le début du procès pour diffamation de l'opposant Ousmane Sonko le 16 mars dernier.


Suite aux troubles qui ont éclaté au Sénégal depuis le début du procès de l'opposant Ousmane Sonko le 16 mars dernier, le président Macky Sall a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour préserver l'ordre public. Selon un communiqué officiel, le président a insisté sur l'importance de garantir la sécurité des biens et des personnes ainsi que de préserver les acquis démocratiques du pays. Depuis le début des incidents, plusieurs villes ont été touchées et au moins un homme a été tué en Casamance (sud) lors d'affrontements entre partisans d'Ousmane Sonko et forces de l'ordre. L'audience a été reportée au 30 mars.


Le leader de l'opposition sénégalaise, Ousmane Sonko, est sorti mardi de la clinique privée où il avait été hospitalisé depuis cinq jours pour y recevoir des soins après avoir été aspergé d'un "produit toxique" lors de son transfert forcé par les forces de l'ordre vers le tribunal de Dakar pour son procès en diffamation. Mercredi soir, la police a placé en garde à vue le responsable de la communication du parti d'Ousmane Sonko, El Malick Ndiaye, pour "diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions". Le procès a été reporté au 30 mars. Ousmane Sonko risque une inéligibilité pour la présidentielle de 2024 s'il est condamné, ce qui a suscité la colère de ses supporteurs qui dénoncent une instrumentalisation de la justice par le pouvoir pour l'éliminer politiquement.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page