top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Macron envisage de "couper" les réseaux sociaux en cas d'émeutes en France.

Le président de la République française évoque des mesures potentielles visant à bloquer l'accès aux réseaux sociaux en réponse aux émeutes qui ont touché les villes.


Après les émeutes qui ont secoué la France suite à la mort de Nahel, le gouvernement a pointé du doigt le rôle des réseaux sociaux, ce qui a conduit Emmanuel Macron à aborder le sujet lors d'une réunion avec les maires de 220 communes concernées. Le président de la République a souligné la nécessité de réfléchir à l'usage des réseaux sociaux chez les jeunes, ainsi qu'aux mesures d'interdiction et de régulation qui pourraient être mises en place. Il a souligné l'importance d'aborder ce débat à froid, en évitant les décisions prises sous le coup de l'émotion.

Ces déclarations interviennent suite à l'utilisation de plateformes telles que Snapchat, TikTok et Telegram par les émeutiers, qui ont filmé des actes violents, des pillages et potentiellement organisé des rassemblements illégaux. Emmanuel Macron a publiquement appelé Snapchat et TikTok à faire preuve de responsabilité en retirant les contenus les plus sensibles. Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a également rappelé que les forces de l'ordre peuvent identifier les internautes, même s'ils se cachent derrière des pseudonymes, mais cela dépend de la coopération des plateformes concernées. Pendant le week-end, un faux communiqué de presse du ministère de l'Intérieur annonçant des coupures d'internet dans certains quartiers a été largement relayé sur les réseaux sociaux avant d'être démenti.

Ces débats soulèvent des questions cruciales quant à l'utilisation des réseaux sociaux et à leur potentiel en tant qu'outil de rassemblement ou de propagande lors de situations de crise. Ils soulignent aussi l'importance d'une régulation appropriée pour prévenir les abus et les comportements illégaux en ligne. La recherche d'un équilibre entre la liberté d'expression et la sécurité publique reste un défi majeur dans l'ère numérique.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page