top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar et la cause des apatrides et réfugiés : mobilisation et défis à relever



L’apatridie et les droits des réfugiés demeurent des questions cruciales sur la scène internationale. Madagascar, bien conscient de ses engagements dans ce domaine, a organisé une consultation significative en préparation du Global Refugee Forum à Genève.


Des partenaires nationaux mobilisés

Le 29 août, le Pavé Antaninarenina a abrité cette consultation, orchestrée par le ministère de la Justice, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, et Focus Development Association (FDA). L'événement a vu la participation active de multiples entités gouvernementales, telles que l’Assemblée nationale, la Primature, et plusieurs ministères clés.


En route vers le Global Refugee Forum

Madagascar est invité à participer au Global Refugee Forum qui se tiendra en décembre à Genève. Après une participation remarquée en 2019, le pays présentera ses avancées et les challenges à venir concernant le droit à la nationalité et la protection des réfugiés.


Les objectifs clairs de la consultation

Au-delà de la préparation pour le Forum, cette consultation vise plusieurs objectifs :

  • Renforcer les engagements malgaches pour résoudre l’apatridie

  • Proposer des solutions améliorant les conditions de vie des réfugiés à Madagascar

  • Discuter des entraves à la mise en œuvre de ces engagements

  • Recueillir les recommandations et propositions des participants.

Bilan des engagements précédents

Lors de la précédente édition du Forum en 2019, Madagascar avait pris des engagements ambitieux : résoudre les problèmes de nationalité et établir un bureau dédié aux apatrides et réfugiés. Ando Lova Razafiarison, responsable juridique auprès de FDA, a souligné que des mesures ont été entreprises, telles que le plan national d’action sur l’apatridie proposé en 2019, et une proposition de réforme sur la loi relative à la nationalité malgache. Cependant, plusieurs de ces initiatives restent en attente de validation.


Les défis à surmonter

Le bureau des apatrides et réfugiés, bien que prévu, n'est pas encore en fonction. Sa création a d'ailleurs été un sujet majeur de la consultation. Razafiarison pointe également vers d'éventuels obstacles, comme un possible manque de volonté politique ou des lacunes en matière de communication sur l’apatridie, malgré les efforts notables déployés.


La consultation témoigne de la volonté de Madagascar de s'engager activement sur les questions de l’apatridie et des réfugiés. Alors que le pays se prépare pour le prochain Global Refugee Forum, la mobilisation nationale et l’accomplissement des engagements précédemment pris seront essentiels pour affirmer la position malgache sur ces enjeux primordiaux.

9 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page