top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar : Les défis énergétiques de la JIRAMA persistent malgré les promesses

Malgré un délai présidentiel, la capitale malgache est toujours dans le noir. Où sont les solutions pour la JIRAMA ?

La compagnie nationale d'eau et d'électricité de Madagascar, la JIRAMA, fait face à des défis majeurs en matière de fourniture d'électricité. Malgré un délai de trois semaines fixé par le président pour mettre fin au délestage, la capitale et d'autres grandes villes sont encore supportées par des coupures d'électricité, parfois durant toute une nuit. Malgré les promesses du ministre de l'Energie et des Hydrocarbures, les coupures persistantes.


La solution provisoire ? Utiliser 20 camions citernes de fuel lourd chaque jour pour alimenter les centrales thermiques, car la capacité des centrales hydroélectriques est affectée par la faible pluviométrie. Pour pallier ce problème, le ministère a même déterminé de produire de la pluie artificielle pour augmenter l'apport en eau. Cependant, ces mesures ne semblent pas suffisantes pour redresser la JIRAMA.


La JIRAMA est en effet en, avec des signes évidents de mauvaise gestion. Au lieu de chercher des alternatives, les autorités malgaches continuent d'injecter de l'argent dans la société. Les experts vérifient d'autres sources d'énergie, telles que l'énergie solaire ou nucléaire, comme solutions potentielles.


Il est à noter que lors du dernier sommet Russie-Afrique, une offre a été faite par le président russe Vladimir Poutine pour fournir jusqu'à 5,1 gigawatts d'électricité aux pays africains. Une opportunité que Madagascar, malgré ses défis énergétiques, n'a pas été saisie.



14 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page