top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar parmi les 10 pays les plus corrompus selon le World Justice Project



Les récentes études menées par le World Justice Project ont révélé une situation alarmante pour Madagascar en matière de corruption. Selon cette organisation non gouvernementale basée aux États-Unis, la Grande île se classe au 134ème rang sur 142 pays évalués, avec une note de 0,27 en termes de corruption. Ce classement met en lumière la prévalence significative de la corruption dans le pays, soulignant ainsi un défi majeur à relever pour les autorités malgaches.


Un défi persistant

Comparé à d'autres nations d'Afrique subsaharienne, d'Asie, d'Amérique latine, d'Europe et même de la Russie, Madagascar se retrouve parmi les pays les moins bien classés en termes de lutte contre la corruption. Au sein de l'Afrique subsaharienne, Madagascar occupe le 30ème rang sur 34 pays évalués, indiquant une situation particulièrement préoccupante. Cette évaluation montre que la lutte contre la corruption demeure un défi persistant pour le pays, malgré les efforts déployés.


Engagement renouvelé

Face à cette situation, les autorités malgaches ont récemment réaffirmé leur volonté d'intensifier leurs efforts pour lutter contre la corruption. Lors d'une réunion entre l'équipe du système anti-corruption (SAC) et une délégation du Fonds Monétaire International, dirigée par la présidente du Comité de sauvegarde de l'intégrité, Sahondra Rabenarivo, les progrès réalisés dans la promotion de la bonne gouvernance ont été soulignés. La finalisation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption (SNLCC) a été mise en avant, mettant l'accent sur la nécessité de lutter contre la corruption environnementale et les pratiques frauduleuses dans les finances publiques et les marchés publics.


Un combat à poursuivre

Malgré ces avancées, la lutte contre la corruption reste un défi de taille pour Madagascar. Il est crucial que les autorités continuent à mettre en œuvre des mesures efficaces pour éradiquer ce fléau et promouvoir la transparence et l'intégrité dans tous les secteurs de la société. Seul un engagement ferme et concerté de toutes les parties prenantes permettra de progresser vers un Madagascar plus juste et plus intègre.

15 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page