top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar: Siteny Randrianasoloniaiko dénonce la déconnexion du pouvoir

Siteny Randrianasoloniaiko déclare que le pouvoir est déconnecté des préoccupations de la population.



Siteny Randrianasoloniaiko revient sur le devant de la scène après une période de pause et reprend son "Mihava tour". Son équipe, dirigée par le député de Toleara 1, ne ménage pas ses critiques envers le régime Rajoelina. Lors d'un déplacement à Ampanefena, dans le district de Vohémar, Siteny Randrianasoloniaiko a une fois de plus dénoncé un pouvoir qu'il estime déconnecté des problèmes de la population. Sous les acclamations d'une foule enthousiaste, il a souligné les difficultés auxquelles l'État a plongé le pays. Il a affirmé : "Moi, Siteny Randrianasoloniaiko, je connais bien la misère. Depuis mon enfance, j'ai été confronté à la difficulté. Mais ce régime ne la ressent pas".


Entre la réalité vécue par la population et les préoccupations du régime, il existe un gouffre. Cela démontre que les dirigeants sont déconnectés de la situation réelle du peuple. Siteny Randrianasoloniaiko a regretté que ce régime ne soit même pas conscient que 80% des Malgaches sont des agriculteurs. Il a déploré le manque de préoccupation pour la construction de barrages et le développement de l'agriculture, tandis que la priorité du régime semble être la construction de stades. Le président du Comité Olympique Malagasy a souligné que le budget alloué au sport est considérable, bien que le nombre de sportifs soit bien inférieur à celui des agriculteurs. Il a déclaré que le régime est devenu l'ennemi des paysans. Siteny Randrianasoloniaiko a également averti la population que les dirigeants, conscients de leur manque de soutien, préparent une transition pour se maintenir au pouvoir. Il a dénoncé les promesses non tenues par Rajoelina et a focalisé son discours sur la déception suscitée par la baisse du prix de la vanille dans la région nord depuis l'arrivée de ce dernier au pouvoir. Il a affirmé que jamais dans l'histoire de Madagascar le prix du kilo de vanille n'avait été aussi bas et a appelé à une décentralisation effective comme solution à ces problèmes.

16 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page