top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Madagascar : un présumé trafiquant d'organes lynché par la foule à Toliara.

Le criminel présumé, identifié plus tard comme étant Esopa, a tenté de fuir avant d'être rattrapé par des habitants en colère.


Le 17 février 2023, dans le village d'Andranovorindrangataky à Toliara, un homme a été arrêté par des éléments du bataillon d'infanterie et des gendarmes. Les soldats ont été choqués de découvrir que le suspect avait la tête d'un enfant. Le criminel présumé, identifié plus tard comme étant Esopa, a tenté de fuir avant d'être rattrapé par des habitants en colère. La foule a lynché l'homme sur place, sans attendre l'arrivée des forces de l'ordre. Malheureusement, l'enfant, un jeune handicapé mental de 10 ans nommé Remiha, a été tué par le présumé trafiquant d'organes.


Esopa est soupçonné d'avoir volé les organes de Remiha, une pratique barbare qui est devenue courante dans les milieux ruraux ces derniers temps. Les forces de l'ordre et de sécurité sollicitent la collaboration avec les fokonolona pour les aider à protéger la population et ses biens. Cependant, il est important de souligner que les vindictes populaires sont illégales à Madagascar, qui est un État de droit. Les autorités doivent mener une enquête approfondie pour découvrir tous les détails de cette affaire tragique et apporter la justice à la famille de Remiha.


Bien que cette pratique barbare soit devenue courante dans les milieux ruraux, les autorités rappellent que les vindictes populaires sont illégales à Madagascar, qui est un État de droit. Espérons que cette tragédie conduira à une prise de conscience et à des mesures plus strictes pour protéger les plus vulnérables de la société.


3 vues

Comments


bottom of page