top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Magazine Politikà : profil du président malgasy, un sujet brûlant


Le numéro 34 de "Politikà" sème la controverse en analysant le profil idéal d'un président et son projet de société.


Un démarrage explosif

Le dernier numéro de "Politikà," publié récemment, démarre en trombe en se penchant sur la présidentielle 2023 avec le titre "Présidentielle 2023, sortir de l'impasse." Ce numéro audacieux revient en détail sur les résultats d'une enquête controversée sur le profil idéal d'un dirigeant politique et son projet de société, publiée en novembre. La présentation de ce numéro, tenue au bureau de la FES à Ankadifotsy, a été le théâtre de débats houleux, avec la participation de Mireille Andriambolanoro et Andriamanambe Raoto.


À la recherche du président parfait

La première partie du magazine s'attaque à la question brûlante du profil idéal du président. Les critères moraux et éthiques prennent la première place, mais rapidement suivis par des aspects controversés tels que l'âge, le genre, la foi en Dieu, l'expérience académique, et même le niveau d'expérience politique. La notion de leadership efficace et la capacité à rallier les citoyens autour d'une vision commune suscitent des débats passionnés.


Des résultats qui font réagir

Les résultats de l'enquête pré-électorale sont incendiaires. 84% des sondés estiment que le président doit être de nationalité malgache exclusive, excluant toute double nationalité. Pour 70% des participants, le futur président doit prioritairement servir les intérêts des classes pauvres et moyennes, une idée qui divise fortement. De plus, 53% estiment que le futur président doit éduquer les citoyens pour remédier à la situation d'illégalité généralisée, tandis que 50% jugent qu'il doit détenir les diplômes appropriés, des critères qui font l'objet de vifs débats. Le magazine ne se contente pas de présenter ces résultats, il les agite devant les lecteurs comme un défi à relever.


Propositions explosives

Le magazine n'hésite pas à soulever des questions brûlantes qui alimentent les tensions politiques depuis le début de la crise. Il propose même des solutions controversées pour sortir de cette impasse, suscitant ainsi un débat houleux. Parmi ces propositions, on trouve la "conflictologie" et le dialogue entre citoyens et candidats, notamment à travers l'événement TAFA 2023 organisé par la société civile en octobre dernier. Le magazine recueille également des points de vue variés de personnalités, dont Ketakandriana Rafitoson (Transparency International-Initiative Madagascar), Paul Rabary (Parti Ny Fireneko et membre de l'UPAR), Dally Randriantefy (ancienne athlète de haut niveau) et Monseigneur Benjamin Ramaroson.


Un appel à l'ébullition politique

Ce numéro de "Politikà" vise clairement à déclencher un débat politique passionné sur les critères de choix d'un président idéal et les moyens de sortir de la crise politique qui secoue Madagascar. Le magazine ne mâche pas ses mots pour inciter les citoyens à s'engager activement dans la recherche de solutions pour l'avenir de leur pays. La provocation est à son comble, mais le débat est inévitable.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page