top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Manifestants et syndicats dénoncent les violences policières en France

Depuis le passage de la réforme des retraites jeudi 16 mars, les manifestations quotidiennes à Paris et en France ont été marquées par des témoignages croissants d'interpellations abusives malgré des débuts pacifiques.


Depuis les manifestations contre la réforme des retraites en France, les témoignages de répression policière se multiplient, notamment des coups de matraque. Un manifestant a même été filmé recevant un coup au visage violent de la part d'un policier. Le préfet de police, Laurent Nuñez, a déclaré que les fonctionnaires avaient interpellé un individu qui dégradait un kiosque avec un pavé, et que plusieurs individus s'étaient opposés à cette interpellation de manière violente, justifiant ainsi le coup. Le préfet a précisé qu'il y avait eu 755 interpellations à Paris depuis le début des manifestations, mais nie qu'il y ait eu des interpellations massives.


Selon le parquet de Paris, sur les trois premières journées de manifestations spontanées contre la réforme des retraites, 425 personnes ont été arrêtées et seulement 52 d'entre elles ont été poursuivies. Le Syndicat de la magistrature a condamné cette politique de répression du mouvement social et toutes les violences policières illégales qui ont eu lieu, appelant à ce qu'elles ne restent pas sans suite. Reporters sans frontières (RSF) a également signalé que plusieurs journalistes clairement identifiés ont été agressés par les forces de l'ordre lors de la couverture des manifestations.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page