top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Manifestation du SECES à Antananarivo : appel au président pour résoudre la crise de l’enseignement

L’enseignement supérieur à Madagascar en crise : le SECES d’Antananarivo intensifie ses revendications et se tourne vers le sommet de l’État.


La tension monte d'un cran entre le Syndicat des enseignants chercheurs de l'enseignement supérieur (SECES) section Antananarivo et le gouvernement. Hier, sur l'Esplanade d'Ankatso, un sit-in a été organisé par les syndicalistes pour manifester leur mécontentement face à l'indifférence des autorités sur des revendications portées depuis plusieurs mois, voire des années.

Au cœur des revendications, on note des demandes spécifiques comme le paiement des heures complémentaires et des indemnités liées à la recherche pour les retraités-chercheurs. Le Pr Sammy Grégoire Ravelonirina, président du SECES section Antananarivo, pointe du doigt l'inefficacité du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à résoudre ces problématiques. La situation a conduit à une demande de démission non seulement de la ministre concernée, mais aussi du Premier ministre, ainsi que d'autres responsables jugés inaptes.

Face à l'impasse actuelle, le SECES section Antananarivo sollicite maintenant une audience directe avec le chef de l’État, espérant que ce dernier puisse apporter des solutions tangibles. En l’absence de progrès, le syndicat menace de poursuivre ses actions, avec notamment l’opération "universités mortes". D'autres sections du SECES à Fianarantsoa et Antsiranana ont aussi exprimé leur intention de se joindre à la mobilisation si leurs demandes ne sont pas prises en compte.

6 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page