top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Manifestations à l'université d'Antananarivo : appel à l'apaisement par le ministère de l’Enseigneme



Suite aux récents événements agités à l'Université d'Antananarivo, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESUPRES) a émis une déclaration officielle.


Contexte des manifestations

Jeudi dernier, l'Université d'Antananarivo est devenue le théâtre d'échauffourées entre étudiants et forces de l'ordre. Ces événements sont survenus dans un contexte déjà tendu, avec la mise en œuvre du mouvement « université morte » initié par le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants (SECES).


Déclaration du MESUPRES

La déclaration a été signée par le Secrétaire général du MESUPRES, Julien Salava. Le principal message véhiculé est un appel à l'apaisement. Les émeutes et les tensions ne font que nuire à la mission éducative de l'université et à l'avenir des étudiants.


Réponse aux revendications

Le MESUPRES reconnaît les revendications du SECES. Dans sa déclaration, le ministère a exhorté les enseignants à conclure l'année universitaire en cours, mettant en lumière les efforts déjà entrepris pour répondre à certaines de leurs demandes. L'accent est mis sur l'importance de la poursuite des activités éducatives pour le bien des étudiants et de l'institution.


Condamnation de la violence

Le MESUPRES a clairement exprimé sa désapprobation face à l'utilisation de la force contre les étudiants. De tels actes peuvent avoir des conséquences durables non seulement sur la confiance entre les étudiants et l'administration, mais aussi sur le bien-être mental et émotionnel des étudiants.


Appel à la dignité

Tout en soulignant l'injustice de l'usage de la force, le ministère a également appelé les étudiants à se comporter d'une manière qui reflète leur statut et la dignité de leur institution. Cela sous-entend une approche pacifique et constructive pour résoudre les problèmes.


Le MESUPRES, en tant que principal organisme de gouvernance pour les institutions d'enseignement supérieur, porte un message de paix et de collaboration. La situation à l'Université d'Antananarivo nécessite une attention délicate, une communication ouverte et des efforts collaboratifs pour assurer un avenir positif pour tous les acteurs impliqués.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page