top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Marie-France Garaud : une figure de l'ombre politique s'éteint

Marie-France Garaud, conseillère politique influente ayant œuvré auprès de Georges Pompidou et de Jacques Chirac, est décédée le mercredi 22 mai à l'âge de 90 ans. Sa disparition a été annoncée par son fils, le lendemain, à l'Agence France-Presse. Surnommée « Richelieu en jupons » ou « père Joseph au féminin », et parfois « Cruella » par ses détracteurs, elle a marqué la politique française par son rôle discret mais puissant en coulisses.



Née le 6 mars 1934 à Poitiers, Marie-France Quintard est la fille d'un avoué et conseiller général. Elle obtient un diplôme d'études supérieures en droit privé, droit public et histoire du droit à la faculté de Poitiers. De 1954 à 1957, elle exerce comme avocate dans cette ville avant de se marier en 1959 avec Louis Garaud, avocat, avec qui elle aura deux fils.


Débuts au ministère et ascension politique

Après un passage au ministère de la Marine, Marie-France Garaud est recrutée par son ancien professeur de droit, Jean Foyer, au ministère de la Coopération (1961-1962), puis au ministère de la Justice (1962-1967). En avril 1967, Pierre Juillet, conseiller politique du Premier ministre Georges Pompidou, la recrute comme chargée de mission. Ce duo redoutable amorce alors une ascension politique significative.


Auprès de Georges Pompidou

Élu président, Georges Pompidou fait de Marie-France Garaud une conseillère technique au secrétariat général de la présidence. Préférant rester dans l'ombre, elle partage avec Pierre Juillet une passion absolue pour la France. Son rôle est de ramener les centristes dans la majorité, une tâche qu'elle mène avec détermination.


Une "Walkyrie guerrière"

Dans son livre "Hommes libres" (Plon, 1973), Arthur Conte décrit Marie-France Garaud comme une « belle femme brune, visage rond très blanc, yeux d’impala, bouche menue, parler rapide et chantant. Elle respire l’amitié chaude ». Toutefois, elle est également une « Walkyrie guerrière, âpre au combat », une description qui capture parfaitement son caractère et sa détermination.


Influence auprès de Jacques Chirac

Après la mort de Pompidou en 1974, Marie-France Garaud et Pierre Juillet jettent leur dévolu sur Jacques Chirac, alors maire de Paris. Leur influence sur Chirac est notable, jouant un rôle clé dans son ascension politique. Bien que leur relation se détériore par la suite, leur impact sur la carrière de Chirac reste indéniable.


Une vie dans l'ombre

Préférant l'ombre à la lumière, Marie-France Garaud a toujours travaillé en coulisses, influençant les décisions politiques de manière discrète mais efficace. Sa capacité à naviguer dans le monde politique complexe et à exercer une influence significative sans chercher la reconnaissance publique fait d'elle une figure unique et respectée.


Héritage et réflexion

La mort de Marie-France Garaud marque la fin d'une époque pour la politique française. Son parcours illustre le rôle crucial des conseillers politiques et la manière dont ils peuvent façonner les politiques nationales. Elle laisse derrière elle un héritage de dévouement à la politique française et une leçon sur l'importance de l'influence discrète mais puissante.


Marie-France Garaud a été une figure centrale de la politique française, agissant en coulisses pour influencer des dirigeants comme Georges Pompidou et Jacques Chirac. Sa mort à 90 ans rappelle l'importance des conseillers politiques et leur rôle déterminant dans les grandes décisions politiques. Son héritage perdurera dans les annales de la politique française, témoignant de son influence discrète mais puissante.

17 vues

Comentarios


bottom of page