top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Markus Söder et son « Gastropopulisme » : l'image du bon vivant conservateur


Le ministre-président de Bavière, Markus Söder, a adopté une habitude peu commune pour un homme politique : partager sur Instagram des images de ses repas, contribuant ainsi à forger son image de bon vivant et à promouvoir son discours identitaire.


L'art du foodstagramming politique

Le partage de photos de nourriture sur Instagram, ou foodstagramming, est une pratique courante sur les réseaux sociaux. En Allemagne, Markus Söder, leader de l'Union chrétienne-sociale (CSU) en Bavière et potentiel candidat à la chancellerie fédérale en 2025, est devenu célèbre pour cette habitude. Âgé de 56 ans et doté d'une formation en droit avec un passage éphémère dans le journalisme, il a toujours eu une affection particulière pour les images, surtout celles de lui-même.


Évolution de l'image publique

Par le passé, Söder a souvent surpris les médias en se déguisant lors du carnaval de Franconie, près de Nuremberg, adoptant des costumes allant de l'ours polaire à Homer Simpson. Depuis son élection à la tête du gouvernement bavarois en 2018, il a adopté une image plus formelle, privilégiant les tenues de soirée tout en continuant à soigner son image publique d'une manière différente : en partageant scrupuleusement sur Instagram – où il compte près de 400 000 abonnés – le contenu de ses repas.


Promotion de la culture bavaroise

En tant que chef régional, Markus Söder tient à mettre en avant la cuisine bavaroise, sans aucun complexe. Convaincu de la supériorité de cette cuisine dans toute l'Allemagne, il célèbre régulièrement les spécialités bavaroises, qu'il s'agisse de Schäufele (épaule de porc), de Weisswurst (saucisse blanche) ou même du Saures Lüngerl (ragoût de poumons de veau) que sa mère lui préparait autrefois après l'école.


L'auto-promotion gastronomique d'un dirigeant politique

Cette stratégie de partage culinaire sur les réseaux sociaux représente pour Markus Söder un moyen original de renforcer son image publique tout en mettant en avant la tradition et l'identité de la Bavière. Cette tendance à l'« auto-promotion gastronomique » contribue à façonner une image politique singulière et mémorable pour ce leader conservateur.

bottom of page