top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

MNDPT : vers des sanctions pour les opérateurs internet

Internet : Le MNDPT prêt à sanctionner les opérateurs qui ne baissent pas les tarifs.



Le ministère du Développement numérique des Postes et des Télécommunications (MNDPT) se montre ferme face aux opérateurs de télécommunications qui refusent de baisser les tarifs d'Internet, malgré les dispositions réglementaires mises en place pour faciliter l'accès au numérique pour tous les Malgaches.


Un secteur numérique structuré et ambitieux

Tahina Razafindramalo, ministre du Développement numérique des Postes et des Télécommunications (MNDPT), relève le défi d'un secteur numérique en pleine expansion à Madagascar. Le ministère met en avant les intérêts des usagers, qu'ils soient professionnels ou particuliers, en cherchant à rendre l'Internet plus accessible et abordable.


Mesures pour réduire les coûts d'internet

Le MNDPT s’attèle actuellement à la réduction des coûts d'Internet, un des principaux défis du ministère. En novembre dernier, le gouvernement a adopté un décret fixant un prix plancher de 0,96 dollar par gigaoctet d’internet mobile, visant principalement l’utilisation des réseaux sociaux. Cependant, cette mesure a involontairement entraîné une hausse des tarifs pour les gros consommateurs de données, incitant le gouvernement à lever ce prix plancher un mois plus tard. Cette décision, bien accueillie par les utilisateurs, était censée réduire les tarifs de connexion, mais les opérateurs n'ont pas suivi cette directive.


Vers des sanctions pour les opérateurs récalcitrants

Face à cette situation, le MNDPT envisage des sanctions pour les opérateurs qui ne baissent pas leurs tarifs d'Internet. Lors de la célébration de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, le ministre Tahina Razafindramalo a annoncé plusieurs mesures potentielles, dont la mise en place d'un prix plafond ou l'application de pénalités pour les opérateurs réfractaires. Ces dispositions visent à atteindre l'objectif de baisse des prix, attendu par les utilisateurs.


Engagement pour un coût raisonnable

Le ministre Tahina Razafindramalo a réaffirmé que l’objectif du ministère est de trouver un équilibre entre les besoins des opérateurs de télécommunications et ceux des usagers. "Notre principale mission est de veiller aux intérêts des citoyens et de préserver leur pouvoir d’achat," a-t-il déclaré. La célébration de la Journée mondiale des télécommunications a aussi été l’occasion de rappeler la vision du président de la République, Andry Rajoelina, de faire du numérique un moteur d'inclusion et de croissance pour la population malgache.


Plan stratégique du numérique 2023-2028

Dans cette optique, le MNDPT a mis en œuvre le Plan Stratégique du Numérique 2023-2028, issu du programme général de l'État. Ce plan démontre la volonté des autorités de développer un secteur numérique ambitieux et structuré. Parmi les avancées notables, la libéralisation historique des télécommunications, avec l'octroi d'une licence globale à un nouvel opérateur, et l'instauration du principe de neutralité du net, garantissant un accès équitable aux informations en ligne pour tous les citoyens.


Initiatives pour un internet abordable

Le MNDPT a également pris plusieurs initiatives pour réduire le coût de l'Internet mobile, permettant ainsi aux familles d’accéder à l’information, à l’éducation et aux services publics en ligne à des prix abordables. Cependant, il reste un défi majeur à relever : rendre plus accessibles les appareils et terminaux connectés. Cette accessibilité est essentielle pour permettre à l’ensemble de la population de bénéficier pleinement des avantages du numérique.


La fermeté du MNDPT face aux opérateurs de télécommunications marque une étape importante dans la démocratisation de l'accès à Internet à Madagascar. En mettant en place des sanctions pour les opérateurs qui ne respectent pas les directives de baisse des tarifs, le ministère réaffirme son engagement à défendre les intérêts des citoyens et à promouvoir un secteur numérique inclusif et équitable.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page