top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Moshe Dayan, Yitzhak Rabin et l'avenir d'Israël


Les figures politiques notables de l'histoire israélienne, Moshe Dayan et Yitzhak Rabin, ont depuis longtemps posé les questions cruciales concernant l'avenir d'Israël à l'égard de Gaza. Le kibboutz de Nahal Oz, situé au nord-est de la bande de Gaza, a été le théâtre d'un acte terroriste perpétré par le Hamas le 7 octobre. Pourtant, en 1951, ce même kibboutz avait été la première implantation du programme Nahal, abréviation de "Jeunesse pionnière combattante" en hébreu, conçu par David Ben Gourion après la première guerre israélo-arabe de 1948-1949. L'objectif de Nahal était d'établir des avant-postes civils et militaires dans les zones frontalières les plus sensibles.

En avril 1956, un garde de Nahal Oz, nommé Roï Rothberg, fut tragiquement assassiné par des Palestiniens venus de Gaza. Cette perte suscita une vive émotion en Israël, au point que le chef d'état-major de l'époque, Moshe Dayan, se rendit en personne à Nahal Oz pour prononcer un discours funèbre dont les paroles semblent particulièrement pertinentes aujourd'hui : "Le prix du sang."

Dayan exhorta ses compatriotes à ne pas maudire les assassins et à essayer de comprendre la source de leur haine. Il souligna que ces personnes vivaient dans des camps de réfugiés à Gaza depuis huit ans, tandis qu'Israël s'étendait sur les terres qui avaient autrefois abrité leurs villages. Il insistait sur le fait que la responsabilité du "prix du sang" ne devait pas être imputée aux Arabes de Gaza, mais à Israël lui-même. Dayan rappelait aux Israéliens de ne jamais oublier que de l'autre côté de la frontière, il y avait un profond ressentiment et un désir de vengeance.

Les paroles de Moshe Dayan mettent en lumière les dilemmes éternels auxquels Israël est confronté dans sa relation avec Gaza. Ces problématiques perdurent à travers les décennies et continuent d'influer sur les décisions politiques et les relations internationales.


Les dirigeants israéliens d'aujourd'hui, tout comme Dayan et Rabin en leur temps, sont confrontés à la complexité de la situation dans la région et à la nécessité de trouver des solutions qui préservent la sécurité d'Israël tout en reconnaissant les préoccupations et les aspirations légitimes des Palestiniens de Gaza.

L'héritage de Moshe Dayan et Yitzhak Rabin, et leur compréhension profonde des défis auxquels Israël est confronté, continuent d'inspirer les débats et les discussions sur l'avenir de la région. Ces deux personnalités ont laissé un héritage durable en ce qui concerne la nécessité de la compréhension mutuelle, du dialogue et de la recherche de solutions pacifiques, malgré les tensions persistantes. Leurs enseignements résonnent toujours aujourd'hui dans le contexte complexe d'Israël et de Gaza, rappelant que la paix et la stabilité de la région dépendent de la recherche de solutions justes et équilibrées pour toutes les parties concernées.

²

44 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page