top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Naufrage au large de la Libye : le triste bilan des morts et des disparus


Un drame humain s'est déroulé au large de la Libye, où au moins 61 migrants sont portés disparus et présumés morts après le naufrage de leur embarcation de fortune. Selon le bureau de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Libye, ces migrants, principalement originaires du Nigeria, de Gambie et d'autres pays africains, ont trouvé la mort à cause de fortes vagues qui ont submergé leur embarcation partie de Zouara, au nord-ouest de la Libye, avec 86 personnes à bord. Parmi les victimes, des enfants et des femmes ont été déplorés, accentuant la tragédie de cette situation.


Heureusement, 25 individus ont été sauvés et transférés vers un centre de détention libyen à Tariq Al Sekka, près de Tripoli. L'OIM a pu leur apporter un soutien médical, confirmant que tous se trouvaient en bonne santé malgré les épreuves subies.


Une tragédie qui s'insère dans un bilan déjà lourd

Les propos du porte-parole de l'OIM pour la Méditerranée, Flavio Di Giacomo, sont accablants alors qu'il exprime le désarroi face au bilan tragique de ce nouvel accident. Plus de 2 250 personnes ont péri en Méditerranée centrale cette année, une réalité poignante qui révèle le manque crucial de mesures pour protéger les vies en mer. La Méditerranée demeure une voie périlleuse pour ceux qui cherchent refuge ou opportunités en Europe, avec des départs souvent dangereux depuis la Libye et la Tunisie.


Les points de départ dangereux pour les migrants

La Libye et la Tunisie représentent deux des principaux points de départ pour les migrants cherchant à rejoindre l'Europe en franchissant clandestinement la Méditerranée centrale pour atteindre les côtes italiennes. Ces départs risqués sont souvent la seule option pour ceux fuyant les conflits, la pauvreté ou cherchant une vie meilleure.


Le bilan des arrivées en Italie et la tragédie humanitaire

Selon les données du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) au 10 décembre, plus de 153 000 migrants sont arrivés en Italie cette année, venant principalement de Tunisie et de Libye. Ces chiffres témoignent d'une crise humanitaire persistante, nécessitant des actions concertées pour éviter de nouvelles pertes tragiques.


Le naufrage au large de la Libye, ayant coûté la vie à de nombreux migrants, souligne la nécessité urgente de mesures plus efficaces pour sauver des vies en mer et pour aborder les défis complexes liés à la migration. Les tragédies récurrentes en Méditerranée centrale appellent à une réponse humanitaire coordonnée et à des solutions durables pour éviter de nouvelles pertes humaines évitables.

bottom of page