top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Naufrage tragique en Italie : dysfonctionnements dans les secours.

La police financière, sous le contrôle du ministre de l'Intérieur, a envoyé deux bateaux pour intercepter le Summer Love, mais ils ont fait demi-tour en raison d'une forte tempête.


Le drame du naufrage du bateau surchargé de migrants, le Summer Love, au large de l'Italie a mis en lumière les graves dysfonctionnements dans la chaîne de recherche et secours en mer. Alors que les recherches pour retrouver les personnes disparues se poursuivent le long des côtes calabraises, plusieurs entités sont mises en cause dans les retards des secours pour éviter le naufrage de l'embarcation.

Le 25 février dernier, l'agence européenne de surveillance des frontières, Frontex, signale la présence d'une embarcation à 70 kilomètres des côtes calabraises, naviguant à une vitesse de six nœuds et en bonne condition de flottabilité. Pourtant, ce signalement n'a pas alerté sur le danger encouru par l'embarcation. La police financière, sous le contrôle du ministre de l'Intérieur, a envoyé deux bateaux pour intercepter le Summer Love, mais ils ont fait demi-tour en raison d'une forte tempête.

Malheureusement, rien n'a été entrepris du côté de la garde côtière, qui dépend à la fois du ministre des Transports et de celui de l'Intérieur. Ce n'est qu'à 4 h 30 du matin, le lendemain, que le commandant de la garde côtière de Crotone a été appelé pour l'envoi de dispositifs de recherche et de sauvetage. Malgré leur arrivée à 5 h 30, il était trop tard, le naufrage du bateau surchargé de migrants ayant déjà eu lieu. L'inefficacité des mesures de secours mises en place a eu des conséquences tragiques, suscitant une vive indignation de la part de la société civile et des organisations de défense des droits des migrants.

6 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page