top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Nicolas Sarkozy mis en examen dans le cadre de l'enquête sur Ziad Takieddine


L'ancien président français, Nicolas Sarkozy, a été mis en examen le 6 octobre pour "recel de subornation de témoin" et "participation à une association de malfaiteurs" dans le cadre de l'enquête concernant la rétractation de Ziad Takieddine. Cette mise en examen fait suite à des informations révélées par Libération au début du mois de septembre.


En plus de ces charges, Nicolas Sarkozy a également été placé sous le statut de témoin assisté pour une autre accusation liée à une potentielle "corruption active de personnel judiciaire étranger" au Liban.


Dans cette affaire, neuf autres individus ont été mis en examen, y compris Michèle Marchand, surnommée "Mimi", une figure influente du milieu de la presse people française. Elle est suspectée d'avoir joué un rôle clé dans la rétractation publique de Ziad Takieddine.


En 2020, l'homme d'affaires libanais avait surpris en revenant sur ses déclarations antérieures, selon lesquelles il aurait remis à Sarkozy et son entourage une somme de 5 millions d'euros provenant de la Libye pour financer la campagne présidentielle de 2007. Takieddine avait alors affirmé que Nicolas Sarkozy n'avait pas bénéficié de financements libyens.


Les avocats de Nicolas Sarkozy, Jean-Michel Darrois et Christophe Ingrain, ont déclaré que leur client était résolu à faire valoir ses droits et à défendre son honneur.

Cette mise en examen ajoute un nouvel épisode à la série de controverses juridiques entourant l'ancien président. Il reste à voir comment cette affaire évoluera dans les mois à venir.

bottom of page