top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Ninany de Tence Mena et Ayo Naej : art, controverse et tradition à Madagascar


La musique est le reflet des émotions, de la société et de l'époque. Parfois, elle provoque, défie et interroge les normes établies. C'est le cas de "Ninany", le dernier morceau de Tence Mena et Ayo Naej, qui a suscité de vives réactions et a remis sur le tapis la question de l'identité culturelle malgache.


Controverse

À peine sorti, "Ninany" est devenu le sujet de toutes les discussions. Ses paroles et sa chorégraphie, jugées provocantes, ont dérangé une partie du public malgache, notamment les plus conservateurs. Certains ont exprimé leurs préoccupations concernant l'influence du clip sur les jeunes enfants, tandis que d'autres ont critiqué la chanson sur les réseaux sociaux.


Réactions diverses

Tandis que certains décrient la connotation sexuelle du morceau, d'autres, comme Régina, voient en "Ninany" une expression sincère et unique des sentiments entre deux personnes. La question de la liberté artistique et de l'expression de la sexualité dans l'art est mise en avant par Josoa Radriantseho, rappelant que la sexualité a toujours été présente dans diverses formes d'art.


Tradition et modernité

Le débat autour de "Ninany" illustre la tension entre tradition et modernité à Madagascar. Si la sexualité est un sujet souvent tabou, la culture malgache, riche et diversifiée, n'a pas échappé à l'évocation de ce thème dans ses chansons traditionnelles et ses rituels. L'île est un melting-pot de traditions, d'histoires et de croyances qui varient d'une région à l'autre.


L'Art comme miroir de la société

L'artiste reflète la société dans laquelle il vit. En explorant des thèmes controversés, Tence Mena et Ayo Naej ont réussi à mettre en lumière des questions profondes sur la culture, la tradition et la modernité à Madagascar. Leur chanson, qu'elle soit aimée ou détestée, a poussé à la réflexion et au dialogue.


"Ninany", bien plus qu'une simple chanson, est un phénomène culturel qui met en lumière les tensions et les débats actuels à Madagascar. À travers la musique, les artistes rappellent que l'art est une représentation de la nature humaine, avec toutes ses complexités et ses contradictions. Il est donc crucial de s'ouvrir au dialogue et à la compréhension pour avancer ensemble vers une société plus tolérante et inclusive.

18 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page