top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Noël Le Graët met fin au règne du puissant 'menhir' du football français

Noël Le Graët a démissionné de son poste de président de la Fédération française de football ce mardi 28 février. Durant son mandat de plus de dix ans, il a dirigé la fédération la plus importante du sport en France. Sa victoire mémorable avec l'équipe nationale française lors de la Coupe du Monde de 2018 restera comme l'apogée de sa carrière.


Noël Le Graët, né en 1941 à Bourbriac en Bretagne, a entamé sa carrière en tant qu'instituteur avant de devenir maire de Guingamp de 1995 à 2008. Il a présidé le club de football de l'En avant Guingamp pendant plusieurs années, emmenant l'équipe du niveau régional à la Ligue 1 et remportant la Coupe de France en 2009. Noël Le Graët a également présidé la Ligue professionnelle de football entre 1991 et 2000, puis a été vice-président de la Fédération française de football à partir de 2005. Surnommé "Le Menhir", il a également fondé une entreprise agroalimentaire spécialisée dans les produits surgelés et fruits de mer, qui emploie aujourd'hui près de 700 personnes et est gérée par sa fille.


Selon des sources, Noël Le Graët, l'ancien président de la Fédération française de football (FFF), serait prêt à quitter son poste qu'il a occupé pendant plus d'une décennie. Le Graët a été félicité d'avoir mené la FFF à la victoire de la Coupe du monde 2018, mais a aussi été critiqué pour ses commentaires controversés sur le racisme et le sexisme dans le football, ainsi que pour son soutien au Qatar. Malgré ses réalisations, ses commentaires et ses actions ont finalement conduit à sa démission.


La controverse autour de Zidane a été le prétexte pour plusieurs personnalités, y compris le joueur du PSG Kylian Mbappé et la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, de réclamer la démission du président de la FFF, Noël Le Graët. Des accusations de harcèlement sexuel et de mauvaise gestion à la FFF ont été révélées, et un audit administratif a été organisé. Le rapport mis en lumière des "dérivés de comportement" incompatibles avec l'exemplarité exigée pour le poste de président. Le Graët a finalement démissionné, perdant le soutien de son comité exécutif, et la FFF tourne une page de son histoire.


4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page