top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Nora Cortiñas : la « Mère de toutes les batailles » en Argentine est morte

Figure emblématique des Mères de la place de Mai, Nora Cortiñas s'est éteinte à 94 ans, laissant derrière elle un héritage indélébile de lutte pour les droits humains.



Nora Cortiñas, affectueusement appelée « Norita », est décédée le 30 mai à l'âge de 94 ans. Elle était l'une des fondatrices emblématiques des Mères de la place de Mai, une association créée pour retrouver les enfants disparus pendant la dictature argentine (1976-1983). Sa vie et son combat inlassable pour la justice sociale et les droits humains ont marqué l'histoire de l'Argentine et laissé un impact durable sur des générations de militants.


Le drame personnel qui a déclenché une lutte collective

Le 15 avril 1977, Carlos Gustavo Cortiñas, fils de Nora et militant de la jeunesse péroniste, est enlevé par les militaires à la station de train de Castelar, dans la banlieue ouest de Buenos Aires. Il avait 24 ans. Cette tragédie personnelle a conduit Nora à se lancer dans une quête désespérée pour retrouver son fils, comme tant d'autres mères argentines dont les enfants ont été victimes des disparitions forcées orchestrées par la dictature.


Nora a cherché Carlos Gustavo sans relâche, enquêtant dans divers lieux de détention clandestins, y compris à la « Mansion Seré », une propriété bourgeoise transformée en centre de torture. Ce lieu, désormais un site de mémoire, a accueilli le 31 mai une foule de personnalités politiques et de citoyens engagés venus rendre hommage à Nora, une véritable icône de la lutte pour les droits humains en Argentine.


Une vie de dévouement et de résistance

Nora Irma Morales, née en 1930 à Buenos Aires dans une famille modeste de classe moyenne, s'est mariée à 19 ans avec Carlos Cortiñas. Ensemble, ils ont eu deux fils, Gustavo et Marcelo. Malgré les contraintes imposées par un mari qu'elle décrira plus tard comme « très machiste », Nora a donné discrètement des cours de haute couture chez elle, exprimant déjà une certaine forme de résistance à travers son indépendance économique.


Son engagement public a véritablement commencé après la disparition de son fils, lorsqu'elle a rejoint et aidé à fonder les Mères de la place de Mai. Cette organisation est devenue un symbole mondial de la résistance pacifique et de la lutte pour la vérité et la justice. Nora et ses camarades ont courageusement affronté les autorités, manifestant chaque semaine sur la place de Mai avec leurs foulards blancs, exigeant des réponses et la fin de l'impunité pour les crimes de la dictature.


Un héritage indélébile

La disparition de Nora Cortiñas laisse un vide immense dans le cœur de nombreux Argentins. Elle a été une source d'inspiration pour d'innombrables militants, non seulement en Argentine mais à travers le monde. Sa détermination et son courage ont montré que même face à la plus grande adversité, il est possible de lutter pour la justice et les droits humains.


Nora n'a jamais cessé de militer, même à un âge avancé. Elle a participé à de nombreuses manifestations, conférences et activités de sensibilisation, partageant son histoire et celle des Mères de la place de Mai. Son engagement a contribué à maintenir vivante la mémoire des disparus et à renforcer le mouvement pour la vérité et la justice.


Hommages et reconnaissances

À l'annonce de sa mort, les hommages ont afflué de toutes parts. Des personnalités politiques, des organisations de défense des droits humains et des citoyens ordinaires ont salué la mémoire de Nora Cortiñas. Le président argentin a exprimé sa gratitude pour son dévouement inébranlable à la cause des droits humains. Des messages de condoléances et de reconnaissance ont également été envoyés par des organisations internationales.


Un phare pour les générations futures

La vie de Nora Cortiñas est un témoignage puissant de la force de la détermination humaine face à l'injustice. Sa lutte pour retrouver son fils disparu et pour obtenir justice pour les innombrables victimes de la dictature argentine a laissé une marque indélébile sur la société. Son héritage continue de vivre à travers les actions des Mères de la place de Mai et des nombreux militants qu'elle a inspirés.


Nora Cortiñas restera à jamais une figure emblématique de la résistance pacifique et de la quête de justice. Sa mémoire rappelle que la lutte pour les droits humains est une bataille continue, nécessitant le courage et la persévérance de ceux qui, comme « Norita », refusent de se taire face à l'injustice.

6 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page