top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Notre avis sur JIRAMA : le champion de l'incompétence

Explorez les coulisses d'un désespoir qui perdure et les conséquences dévastatrices pour les familles, les entreprises et le pays tout entier, avec la JIRAMA en toile de fond. Madagascar mérite mieux que ce triste état de fait. Rejoignez-nous pour mettre en lumière cette histoire poignante de médiocrité et plaider pour un avenir meilleur pour tous.

Madagascar, une île aux richesses naturelles inestimables, est pourtant le théâtre d'une réalité bien moins reluisante en matière de services publics. La société d'eau et d'électricité de Madagascar, connue sous le nom de JIRAMA (Jiro sy Rano Malagasy), suscite depuis des années l'indignation et la frustration des citoyens. Les services fournis par cette entreprise, censée garantir un accès fiable à l'eau et à l'électricité, sont bien loin des standards de qualité attendus. Dans cet article, nous nous pencherons sur les multiples facettes de l'incompétence qui règne au sein de JIRAMA.


Coupures d'électricité incessantes : la souffrance ininterrompue de la population

Madagascar est plongée dans l'obscurité depuis bien trop longtemps. Les coupures d'électricité incessantes, qui peuvent durer des heures, voire des jours, sont devenues une tragique réalité quotidienne pour la population. Les foyers, les entreprises et l'économie nationale sont pris en otage par cette incompétence criante de la JIRAMA. La promesse d'un approvisionnement électrique stable n'est qu'un mirage, jetant le pays dans un désespoir sans fin.

Les citoyens malgaches sont confrontés à des interruptions de courant intempestives qui perturbent leur vie quotidienne. Les conséquences dévastatrices de ces coupures vont au-delà de l'inconfort. Les appareils électroménagers essentiels cessent de fonctionner, les entreprises perdent leur productivité, et l'économie nationale en souffre. Le manque d'électricité n'est pas seulement un inconvénient, c'est un fardeau financier pour des familles déjà vulnérables.

La population est excédée par cette situation cauchemardesque, et à juste titre. Les raisons de ces coupures sont multiples, mais toutes révèlent l'incapacité de la JIRAMA à gérer efficacement le réseau électrique du pays. Le sous-investissement, le manque de maintenance, la gestion défaillante et la corruption endémique sont autant de facteurs qui contribuent à cette catastrophe nationale.


Pénurie d'eau chronique : une soif inassouvie

La soif de la population malgache reste inassouvie, car la JIRAMA échoue lamentablement à garantir un approvisionnement fiable en eau potable. La pénurie d'eau est endémique, touchant particulièrement les régions rurales. Les interruptions fréquentes laissent les citoyens sans accès à cette ressource vitale, mettant leur santé et leur bien-être en danger.

L'accès à l'eau potable est devenu un défi quotidien pour de nombreuses familles. Les pénuries d'eau sont courantes, obligeant les résidents à parcourir de longues distances pour trouver ne serait-ce qu'un peu d'eau potable. Cette situation précaire compromet la santé des citoyens, car l'eau non traitée est souvent utilisée en dernier recours. Les familles doivent s'adapter à cette réalité en investissant dans des solutions coûteuses telles que des puits privés ou des citernes, ce qui aggrave leur vulnérabilité financière.

La JIRAMA porte la responsabilité de cette crise hydrique. Les infrastructures obsolètes perdent de l'eau précieuse en raison de fuites et de ruptures constantes, tandis que le manque d'investissements dans de nouvelles sources d'approvisionnement en eau aggrave encore la situation. Le sous-investissement chronique et l'absence de maintenance adéquate ont transformé l'accès à l'eau en un véritable cauchemar pour les Malgaches.


Facturation erronée et tarifs exorbitants : le piège de JIRAMA

La JIRAMA n'est pas seulement incompétente dans la fourniture d'eau et d'électricité, elle est également célèbre pour ses pratiques de facturation erronée et ses tarifs exorbitants. Les citoyens malgaches se retrouvent souvent confrontés à des factures gonflées, sans explication claire ni justification.

Les tarifs pratiqués par la JIRAMA sont souvent jugés excessifs, imposant un fardeau financier considérable sur les ménages déjà vulnérables. Les citoyens luttent pour comprendre les calculs derrière ces factures, car la transparence tarifaire est loin d'être la norme chez JIRAMA. De plus, les frais supplémentaires inattendus ajoutent à la confusion et aux coûts imprévus pour les clients.

Les conséquences de cette politique tarifaire défectueuse vont au-delà des factures élevées. Les familles sont obligées de faire des choix difficiles entre payer leurs factures de services publics et satisfaire d'autres besoins essentiels. Cette situation fragilise davantage une population déjà précarisée.


Mauvaise gestion et corruption : le malaise au cœur de JIRAMA

Le malaise qui règne au sein de la JIRAMA ne se limite pas aux coupures d'électricité et à la pénurie d'eau. Cette entreprise est également tristement célèbre pour sa mauvaise gestion et la corruption qui y sévit. La bureaucratie lourde, l'inefficacité opérationnelle et le manque de transparence sont monnaie courante.

Les allégations de corruption au sein de la JIRAMA sont devenues une triste réalité. Les pots-de-vin et les pratiques frauduleuses sapent la confiance des citoyens dans cette entreprise. L'absence de responsabilisation et d'action contre la corruption permet à ces pratiques de persister, minant davantage la réputation de la JIRAMA.

La gestion inefficace de la JIRAMA se manifeste aussi dans ses opérations quotidiennes. Les problèmes de maintenance non résolus, les retards dans les réparations et les interruptions fréquentes des services en sont des exemples flagrants. Cette incompétence délibérée a un impact direct sur la qualité de vie des citoyens et entrave le développement du pays.


Impact sur la vie quotidienne et l'économie : Le Tribut Payé par Madagascar

L'impact dévastateur de la médiocrité de la JIRAMA s'étend à tous les aspects de la vie quotidienne et de l'économie de Madagascar. Les coupures d'électricité perturbent les foyers, les entreprises et l'industrie, entraînant une détérioration rapide des conditions de vie et une perte de productivité. Les interruptions constantes de l'approvisionnement en eau mettent en danger la santé et le bien-être de la population, tout en freinant le développement économique.

L'économie nationale est également touchée par ces problèmes. Les investisseurs étrangers hésitent à s'implanter dans un environnement dans lequel l'accès à l'eau et à l'électricité est incertain. Les entreprises nationales luttent pour maintenir leur compétitivité dans des conditions aussi difficiles. L'ensemble du pays paie le tribut de l'incompétence de la JIRAMA, entravant ainsi son potentiel de croissance.


En fin de compte, la population malgache est prise en otage par une entreprise incapable de remplir sa mission de fournir des services publics de base fiables. Les Malgaches méritent mieux que cette médiocrité persistante, et il est grand temps que des réformes majeures soient entreprises au sein de la JIRAMA pour garantir un avenir meilleur pour tous.

33 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page