top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Nouvelle attaque meurtrière attribuée aux ADF en RD Congo

Les autorités locales ont annoncé qu'une attaque attribuée aux Forces démocratiques alliées avait fait plus de 40 morts dans l'est de la RD Congo la nuit dernière.


Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mars, une nouvelle attaque attribuée aux Forces démocratiques alliées (ADF) a eu lieu dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu en RD Congo, faisant plus de 40 morts. Les assaillants auraient rassemblé les villageois pour ensuite les exécuter. Les miliciens ont incendié le village de Mukondi et ont tué la plupart des victimes à l'arme blanche. Les autorités provinciales n'ont pas encore communiqué sur cette attaque.


Le groupe rebelle islamiste ADF est constitué de rebelles ougandais majoritairement musulmans, installés dans l'est de la RD Congo depuis les années 1990, où ils sont accusés d'avoir massacré des milliers de civils. En 2021, des attentats en Ouganda leur ont également été attribués, ce qui a conduit à une opération militaire conjointe des armées congolaise et ougandaise pour les traquer dans le Nord-Kivu et dans la province voisine de l'Ituri. Les États-Unis ont offert la semaine dernière une récompense pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars pour toute information susceptible de mener à leur chef, Musa Baluku, un Ougandais d'une quarantaine d'années.


Depuis le début de l'année, les ADF ont tué près de 150 personnes dans l'est de la RD Congo, y compris dans la dernière attaque qui a fait plus de 40 morts. Dans le même temps, des combats ont également lieu entre l'armée congolaise et les rebelles du M23 dans la province du Nord-Kivu, malgré un cessez-le-feu censé entrer en vigueur mardi. Une délégation du Conseil de sécurité est attendue pour une visite de trois jours afin d'évaluer la situation sécuritaire et humanitaire dans la région.

1 vue0 commentaire

Комментарии


bottom of page