top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Nouvelle journée de mobilisation de l'opposition au Kenya contre les violences

En dépit de l'interdiction des autorités, l'opposant kényan Raila Odinga a maintenu son rassemblement contre le coût de la vie, entraînant une nouvelle confrontation avec la police qui a fait un mort par balle à Kisumu, tandis qu'un important dispositif de sécurité est déployé à Nairobi.


Des affrontements ont eu lieu entre la police et les partisans de l'opposant Raila Odinga à Nairobi, où la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui manifestait contre la vie chère. Raila Odinga a réussi à se faufiler pour s'adresser à ses partisans, qui réclament la baisse des prix des denrées alimentaires, de l'essence et des frais de scolarité. Les protestations ont été limitées aux fiefs de Raila Odinga, mais ont entraîné la fermeture de nombreux commerces et la suspension de certaines liaisons ferroviaires. Dans le même temps, des inconnus ont envahi une propriété appartenant à l'ancien président Uhuru Kenyatta et ont dérobé du bétail, tandis que des journalistes ont été attaqués par des gangs et des tirs de gaz lacrymogène.


Pendant ce temps, le président William Ruto était en visite d'État à Berlin pour rencontrer le président et des hommes d'affaires, afin de les inciter à investir au Kenya. Les protestations ont lieu dans un contexte de tensions croissantes entre l'opposition et le gouvernement, alors que les manifestants réclament des mesures pour lutter contre la vie chère et les inégalités économiques. La police a été critiquée pour son utilisation excessive de la force contre les manifestants et les journalistes, ce qui a suscité des inquiétudes quant à la protection des libertés civiles et des droits de l'homme au Kenya.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page