top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Nouvelle stratégie anticorruption à la douane d’Ivato

Découvrez les mesures anticorruption révolutionnaires mises en place à l'aéroport d'Ivato.



La lutte contre la corruption s'intensifie à l'aéroport international d'Ivato avec l'instauration d'un dispositif innovant par le ministère de l'Économie et des Finances. La ministre Rindra Hasimbelo Rabarinarison, accompagnée de hauts responsables, a dévoilé cette initiative lors d'une visite sur le terrain, soulignant l'importance de cette démarche pour redorer le blason des services douaniers.


Une initiative ministérielle courageuse

La ministre de l'Économie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinarison, a annoncé ce nouveau dispositif anticorruption lors d'une visite officielle à l'aéroport international d'Ivato. Accompagnée par la Procureure Générale du Pôle Anticorruption (PAC), Elysée Rasoahanta, la directrice régionale du Bianco, Faramalala Rakotoarisoa, et le directeur général des Douanes, Lainkana Zafivanona, elle a rencontré les douaniers pour discuter des mesures à mettre en place.


En toute franchise

Durant cette rencontre, la ministre a insisté sur la nécessité d'éradiquer la corruption au sein de la douane, phénomène souvent dénoncé sur les réseaux sociaux. « Nous sommes ici pour discuter avec vous des moyens à mettre en œuvre pour éradiquer la corruption au sein de la douane », a-t-elle déclaré. Elle a aussi précisé que la présence des représentants du PAC et du Bianco n'était pas destinée à intimider les douaniers, mais à les informer des conséquences d'éventuelles pratiques corrompues.


Réactions des douaniers : entre reconnaissance et engagement

Les douaniers présents ont accueilli favorablement cette initiative, reconnaissant l'existence de cas de corruption dans leurs rangs tout en soulignant que beaucoup accomplissent leur travail avec intégrité. Le directeur général des Douanes, Lainkana Zafivanona, a mis en avant les efforts réalisés pour améliorer les services publics douaniers tout en dénonçant les attaques contre la réputation des douaniers basées sur des vidéos anciennes publiées sur les réseaux sociaux.


Velléité de nuire

Lainkana Zafivanona a souligné que certaines vidéos dénonçant des pratiques corrompues remontaient à plusieurs années et avaient déjà été traitées par le PAC. Hery Rakotosolofo, le receveur de la douane d'Ivato, a admis que le poste de douane d'Ivato était particulièrement vulnérable aux tentations, mais a assuré que des mesures avaient été prises pour renforcer le professionnalisme des agents.


Surveillance renforcée et campagnes d'information

En réponse aux instructions du président Andry Rajoelina, le ministère de l'Économie et des Finances a élaboré un ensemble de mesures destinées à surveiller de près les opérations douanières. Parmi celles-ci, l'instauration d'un système de surveillance approprié et une vaste campagne d'information sur les droits et obligations des usagers de la douane.


Surveillance appropriée

La ministre Rindra Hasimbelo Rabarinarison a annoncé la mise en place d'un dispositif anticorruption pour assainir les services douaniers. Cette initiative comprend des affichages d'informations aux frontières douanières et la diffusion de messages sur divers supports médiatiques. Un système de rotation des agents est également envisagé pour minimiser les risques de corruption.


Un personnel en sous-effectif

Malgré les initiatives prometteuses, un défi persiste : le sous-effectif du personnel douanier. Alors que l'escale d'Ivato comptait 160 douaniers en 2019, elle n'en compte plus que 90 aujourd'hui. Ce manque de personnel rend la rotation des agents difficile et nécessite des recrutements urgents pour assurer la mise en œuvre efficace des nouvelles mesures.


Les sanctions en cas de corruption

Pour dissuader toute tentative de corruption, le PAC prévoit des sanctions sévères. La Procureure Générale du PAC a indiqué que les douaniers indélicats pourraient être poursuivis non seulement pour corruption, mais aussi pour abus de fonction et enrichissement illicite. Des enquêtes de patrimoine pourraient également être menées si le train de vie des agents ne correspondait pas à leurs revenus officiels.


Un message clair

La visite de la ministre Rindra Hasimbelo Rabarinarison et des hauts responsables à l'aéroport d'Ivato marque un tournant dans la lutte contre la corruption douanière. Les nouvelles mesures de surveillance et les campagnes d'information visent à restaurer la confiance dans les services douaniers et à garantir une transparence totale. Les sanctions prévues en cas de pratiques corrompues envoient un message clair : la tolérance zéro est de mise à l'aéroport d'Ivato.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page