top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Octobre : la Jirama à pied d'œuvre pour le raccordement électrique


L'entreprise publique malgache, la Jirama, prend des mesures actives pour traiter toutes les demandes de raccordement électrique en ce mois d'octobre. Ces actions s'inscrivent dans une mission plus large visant à améliorer la fourniture d'électricité sur la Grande Île.


Un défi ambitieux

Suite aux orientations du ministre de l’Énergie et des Hydrocarbures, Solo Andriamanampisoa, la Jirama a pris l'engagement de s'attaquer à l'arriéré des demandes de raccordements électriques et de remplacements de compteurs défectueux. Une attention particulière est accordée aux compteurs IBANOR, dont 7 000 sur 17 200 unités en service présentent des problèmes techniques. Le défi est de taille : répondre à chaque demande, sans discrimination.


Priorisation et échéancier

Pour optimiser le processus, la Jirama a élaboré une stratégie de priorisation, donnant la préférence aux habitations situées à proximité immédiate des poteaux de la Jirama. Toutefois, pour les 2 800 demandes nécessitant l'installation de nouveaux poteaux, le délai de traitement pourrait s'étendre au-delà d'octobre.


Chaque agence de la Jirama établit actuellement un répertoire détaillé des demandes en souffrance. Les clients seront ensuite contactés par le Centre Relation Client (CRC) de la Jirama pour être informés des interventions. Pour la capitale, Antananarivo, cela sera fait individuellement, tandis que pour les autres régions, la liste des bénéficiaires et le planning d'installation seront rendus publics dans les bureaux locaux de la Jirama.


Un pas vers l'amélioration

Le déploiement accéléré de ces raccordements représente une avancée significative pour l'accès à l'électricité à Madagascar. L'initiative est toutefois audacieuse, le temps étant un facteur crucial. La Jirama est maintenant face à l'un de ses plus grands défis, et l'issue de cette entreprise sera déterminante pour l'avenir énergétique du pays.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page