top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Pêche au thon durable : vers la réduction du nombre de navires d’appui

La 28e réunion annuelle de la CTOI à Bangkok a vu des décisions majeures pour la pêche durable au thon, incluant la réduction des navires d’appui et la transition vers des DCP biodégradables, avec une participation active de Madagascar.



Lors de la 28e réunion annuelle de la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI) à Bangkok, des mesures cruciales ont été prises pour la conservation et la gestion durable des ressources halieutiques, incluant la réduction du nombre de navires d’appui.


Participation de Madagascar

Madagascar a joué un rôle actif lors de la réunion, contribuant à la discussion sur les mesures de conservation du thon, en particulier l'Albacore, une espèce actuellement surexploitée. La réunion a été marquée par des décisions importantes visant à préserver ces précieuses ressources marines pour les générations futures.


Réduction des dispositifs de concentration des poissons

L'une des décisions majeures prises lors de la réunion concerne la réduction du nombre de Dispositifs de Concentration des Poissons (DCP) dérivants par navire. Actuellement, chaque navire est limité à 300 DCP, mais ce nombre sera réduit à 250 d’ici 2026. Cette mesure représente la limite la plus basse jamais adoptée par une organisation régionale de gestion des pêches, démontrant un engagement significatif envers la durabilité.


Transition vers des DCP biodégradables

Un autre point crucial de la réunion a été l’élimination progressive des composants non biodégradables dans les DCP dérivants. L’objectif est de passer à des dispositifs entièrement biodégradables d’ici 2030. Cette transition vise à réduire l'impact environnemental des activités de pêche, en minimisant les débris marins et leurs effets néfastes sur les écosystèmes marins.


Réduction du nombre de navires d’appui

Les participants ont également abordé la question de la réduction du nombre de navires d’appui utilisés par les senneurs. Cette mesure est motivée par la nécessité de protéger les stocks de thon Albacore, qui sont en déclin. En limitant le nombre de navires d’appui, les parties prenantes espèrent réduire la pression sur les populations de thon et permettre leur reconstitution.


Gestion des stocks de thon Listao et d’Espadon

Outre les mesures concernant le thon Albacore, des procédures de gestion pour le thon Listao et l’espadon seront également mises en place. Ces efforts visent à assurer une exploitation durable et équilibrée de toutes les espèces de thon dans l’océan Indien, garantissant ainsi la santé à long terme des stocks halieutiques.


Proposition de fermeture de la pêche non adoptée

Malgré les progrès réalisés, l'Union européenne a exprimé son regret quant à la non-adoption de sa proposition de fermer la pêche pendant un mois dans l’océan Indien. Cette mesure aurait contribué de manière significative à la reconstitution des stocks d’Albacore et de thon obèse, deux espèces actuellement surexploitées. La fermeture temporaire des pêcheries est souvent utilisée comme un outil efficace de gestion des stocks, permettant aux populations de poissons de se rétablir.


La 28e réunion annuelle de la CTOI a marqué une étape importante dans la gestion durable des ressources halieutiques de l’océan Indien. Les décisions prises, telles que la réduction du nombre de DCP et de navires d’appui, ainsi que la transition vers des dispositifs biodégradables, témoignent d’un engagement fort envers la conservation des stocks de thon. Madagascar, en participant activement à ces discussions, montre son engagement à protéger ses ressources marines et à promouvoir des pratiques de pêche durables.


Les défis restent nombreux, notamment en ce qui concerne l’adoption de mesures supplémentaires comme la fermeture temporaire des pêcheries. Cependant, les progrès accomplis lors de cette réunion offrent un espoir pour l’avenir des stocks de thon dans l’océan Indien, assurant leur durabilité pour les générations futures.

2 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page