top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Plan de soutien renforcé pour les agriculteurs bio en 2024

Face à l'impact continu de l'agression russe contre l'Ukraine, qui secoue les marchés mondiaux et affecte directement les secteurs économiques en Europe, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (MASA) a annoncé un nouveau dispositif de soutien destiné spécifiquement aux exploitations agricoles biologiques en France. Ce plan, le deuxième du genre, vise à atténuer les perturbations économiques et à soutenir la durabilité des pratiques agricoles biologiques.



La guerre en Ukraine a entraîné une hausse significative des prix des intrants agricoles comme les engrais et l'énergie, ce qui a mis en péril la rentabilité des exploitations agricoles biologiques. En réponse, le MASA a mis en place un dispositif d'indemnisation pour compenser une partie de la baisse d'excédent brut d'exploitation (EBE) subie par les agriculteurs, en comparaison avec une période de référence préalablement définie. Ce soutien financier est crucial pour les agriculteurs qui s'engagent dans des pratiques durables, souvent plus coûteuses que les méthodes conventionnelles.


Détails du nouveau plan de soutien

Le dispositif, régi par la décision INTV GECRI 2024-14 de FranceAgrimer, définit précisément les critères d'éligibilité et les modalités de dépôt des demandes. Les agriculteurs éligibles doivent démontrer une baisse de leur EBE en fournissant une attestation comptable conforme aux modèles prévus. Le ministère a également mis en place un téléservice afin de faciliter le dépôt et le traitement des demandes, soulignant l'importance de la digitalisation pour une administration plus efficace et réactive.


Procédure et échéances pour les demandes

Les demandes d'avances doivent être soumises exclusivement en ligne via le téléservice dédié, ce qui reflète la poussée vers une digitalisation accrue des services publics. Les agriculteurs ont jusqu'au 3 mai 2024 à 14h pour déposer leur dossier, un délai qui met en évidence l'urgence de répondre aux besoins immédiats du secteur face aux perturbations externes.


Implications économiques et environnementales

Ce soutien est essentiel non seulement pour la survie économique des exploitations bio en ces temps incertains mais aussi pour l'engagement de la France envers les objectifs de développement durable. En soutenant l'agriculture biologique, le gouvernement renforce son engagement envers des pratiques agricoles qui sont bénéfiques pour l'environnement, réduisent la dépendance aux produits chimiques et préservent la biodiversité.


Enjeux politiques et sociaux

Cette mesure s'inscrit dans un contexte plus large de politique agricole et de souveraineté alimentaire. Elle montre que le gouvernement prend des mesures proactives non seulement pour soutenir l'économie mais aussi pour promouvoir un modèle agricole aligné sur les aspirations écologiques et sanitaires de la société. Cela pourrait également avoir des implications pour la perception publique de l'efficacité des réponses gouvernementales aux crises internationales.


Le nouveau plan de soutien du MASA est un témoignage de la résilience et de l'adaptabilité du secteur agricole français. En ces temps de crise, il est crucial de fournir un soutien ciblé aux agriculteurs qui adoptent des méthodes durables et écologiques. Ce dispositif ne représente pas seulement une aide financière ; il est aussi une affirmation de la stratégie à long terme de la France pour une souveraineté alimentaire robuste et respectueuse de l'environnement.

1 vue0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page