top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Polémique autour de la double nationalité de Rajoelina avant les présidentielles

À la veille des dépôts de candidature, le débat s'intensifie autour de la double nationalité de Andry Rajoelina.


L'élection présidentielle du 9 novembre met en ébullition la scène politique malgache. Le dépôt de candidature s'ouvre le 23 août avec une date limite fixée au 6 septembre. La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) est chargée d'examiner la conformité des candidatures selon les normes constitutionnelles et législatives. La liste finale des candidats sera dévoilée le 7 septembre.

Huit candidats ont déjà officialisé leur participation, mais l'attention est surtout portée sur Andry Rajoelina. Candidat précoce en 2018, sa position cette année est incertaine. La controverse principale tourne autour de sa double nationalité, supposément cachée depuis 2014. Des critiques émanent de plusieurs fronts, notamment de la chaîne de télévision proche de Hajo Andrianainarivelo et de Rivo Rakotovao, ex-président du Sénat, mettant en doute sa capacité à se présenter en raison de cette dualité.

La HCC se trouve sous pression. Une requête a été déposée par Fanirisoa Ernaivo en juillet, visant à invalider la candidature de Rajoelina pour les présidentielles de 2018. Florent Rakotoarisoa, président de la HCC, a assuré qu'une décision serait rendue avant le scrutin de novembre, ajoutant encore plus de suspense à cette élection déjà chargée d'enjeux.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page