top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Polémique autour du président de la société des amis du Louvre


Le président de la Société des amis du Louvre, Louis-Antoine Prat, se retrouve au cœur d'une polémique liée à des accusations d'antisémitisme. Cette controverse a émergé suite à la publication d'un recueil de nouvelles par Prat.


Une figure respectée

Âgé de 78 ans, Louis-Antoine Prat jouit d'une réputation bien établie en tant que collectionneur d'art et président de la Société des amis du Louvre depuis 2016. Sa collection privée, considérée comme l'une des plus prestigieuses en France, est actuellement exposée au Musée des beaux-arts d'Orléans. Prat est reconnu pour son expertise en art, apprécié pour sa générosité, mais également craint pour son sens de la répartie mordante.


Un ouvrage controversé

Dans son dernier ouvrage intitulé "Bien trop près du feu. Et autres nouvelles" publié par les Éditions El Viso, Louis-Antoine Prat a suscité la controverse. Une nouvelle en particulier, intitulée "Les Allées du salon," a attiré l'attention du monde de l'art ancien. Dans cette nouvelle, Prat dresse un portrait peu flatteur d'un marchand d'art nommé "Nicky Schwarz," le décrivant comme un individu "adipeux et rebondi, un peu repoussant d'aspect, mal lavé..." et utilisant d'autres qualificatifs peu flatteurs.


Les accusations d'antisémitisme

Le marchand parisien Nicolas Schwed s'est immédiatement identifié au personnage caricatural de "Nicky Schwarz" et a accusé Prat d'antisémitisme. Bien que le terme "juif" ne soit pas utilisé dans la nouvelle, Schwed estime que l'association du nom "Schwarz" à des descriptions négatives évoque des stéréotypes antisémites datant du début du XXe siècle.

Schwed a partagé ses préoccupations avec son cercle d'amis, et l'historien d'art Jean-Christophe Baudequin a décidé de retirer sa contribution à un recueil de textes en l'honneur de Louis-Antoine Prat, intitulé "Mélanges," dont la publication est actuellement en suspens. Baudequin précise qu'il n'a pas interprété la nouvelle comme une attaque antisémite, mais la considère comme méchante et gratuite.


Une polémique à l'échelle internationale

La polémique autour de cette affaire commence à se propager au-delà des frontières françaises. Il est clair que cette controverse soulève des questions sur la liberté artistique et la responsabilité de l'auteur envers la perception de son travail par le public.


En conclusion, Louis-Antoine Prat, en tant que président respecté de la Société des amis du Louvre, se trouve actuellement sous le feu des projecteurs en raison d'accusations d'antisémitisme liées à la publication de son dernier ouvrage. Cette affaire suscite des débats sur la limite entre la création artistique et le respect des sensibilités culturelles.

499 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page