top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Précampagne active pour les élections législatives à Madagascar



Avec l'ouverture officielle de la campagne pour les élections législatives prévues le 29 mai prochain à Madagascar, les candidats intensifient déjà leurs efforts pour gagner le cœur des électeurs. Les rues de Tsimbazaza pourraient bientôt voir de nouveaux visages parmi leurs représentants, alors que les politiciens multiplient les initiatives de proximité pour se distinguer.


Opérations de charme tous azimuts

Que ce soit par des distributions de vivres, des consultations médicales gratuites, des formations ou encore la réhabilitation de petites ruelles, les candidats font preuve d'une grande créativité pour toucher les citoyens. Ce week-end, toutes tendances confondues, ils ont accéléré le rythme de leurs opérations de séduction, marquant le paysage politique avec des gestes généreux, bien que la période de campagne officielle n'ait pas encore commencé.


Critiques et attentes des citoyens

Malgré le déploiement impressionnant de ces activités, les critiques ne manquent pas. Des observateurs et des électeurs expriment leur scepticisme, notant que l'attention des politiciens envers leurs électeurs semble cyclique, intensifiée uniquement pendant les périodes électorales. À Antalaha, par exemple, le député Nasira Julien et son colistier Jerry Marcoss ont marqué les esprits en distribuant des denrées alimentaires, une stratégie vue par certains comme une tentative de se rappeler au bon souvenir des électeurs.


Soigner l'image publique

D'autres, comme la ministre de l’Education nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala, participent activement à des événements publics pour renforcer leur image. À Fianarantsoa, elle s'est illustrée lors du Tournoi Fitia Manintsana Grand Prix, cherchant à captiver l'attention des jeunes électeurs de sa circonscription. Parallèlement, Haingo Nambinina, ministre de la Population et de Solidarité, a opté pour une approche plus ciblée en visitant les enfants des policiers morts en service, une démarche symbolique à Ambatolampy.


Concurrence et promesses préélectorales

Dans ce contexte préélectoral chargé, les candidats du parti Firaisankina ne restent pas en marge. Rina Randriamasinoro, par exemple, a offert des consultations médicales gratuites, soulignant les difficultés d'accès aux soins pour de nombreux Malgaches. Ces initiatives mettent en lumière les défis auxquels sont confrontés les citoyens et les promesses des candidats pour y répondre.


Alors que la date des élections se rapproche, l'activité politique à Madagascar s'intensifie, promettant une lutte serrée pour les sièges à l'hémicycle de Tsimbazaza. Les actions des candidats lors de cette précampagne seront cruciales pour façonner les perceptions et peut-être déterminer l'issue du scrutin.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page